lundi 27 avril 2015

Couture en maternelle

Lorsqu'une année scolaire se termine, voilà venu le temps des commandes pour l'année suivante (si l'on reste dans la même école évidemment). Dans un catalogue, j'avais vu ces aiguilles d'un prix modeste. Surprise de voir cette activité proposée en maternelle, je me suis dit "pourquoi pas?". Personnellement, je ne suis pas couture du tout mais l'idée me plaisait et je savais que nous avions un bon stock de laine. Du coup, j'ai commandé ces aiguilles. Il s'agit d'une expérience qui date du mois de janvier dont je ne vous avais rien dit. Il est probable que, d'ici la fin de l'année je réitère... Si je ne suis pas débordée par d'autres choses!  En attendant, voici ce que j'avais proposé à mes élèves de moyenne section.

1/ Se familiariser avec la laine et les aiguilles.

Jacqueline, mon atsem, a préalablement préparé et perforé des feuilles de papier (suffisamment rigide pour ne pas se déchirer).  Ce n'est pas si facile de "rentrer" du côté de la feuille dont on est sorti! Parfois l'élève tourne sa feuille et hop, le rythme "tirets" est brisé! Tant pis!




2/ Reproduire un modèle.

Nous avons complexifié le travail en proposant des feuilles perforées sur deux lignes parallèles. Certains ont très vite compris l'action de "traverser" d'un côté mais pas de l'autre. Pour d'autres, ce fut plus difficile. Mais quelle fierté d'emporter le travail à la maison!





Pour faire les trous, Jacqueline a utilisé un perforateur bien pratique! On peut mettre plusieurs épaisseurs de feuilles. 




Bonne semaine à vous!


samedi 25 avril 2015

Les notes de la mousson


Quatrième de couverture:

Kanou est un petit prince choyé par tous, il grandit dans la douceur et les couleurs de Pondichéry. Mais sa mère, Galta, rêve de quitter l’Inde qui ne l’a jamais acceptée. Quand elle remonte le fil de son passé, Galta découvre les vestiges d’un secret de famille qui va mettre en péril le monde idyllique de son fils. Seule Angèle, à Paris, connaît l’histoire douloureuse qui les lie tous les trois, une vérité sombre qui changera leurs destinées. 


Ma lecture:

Étrangement,  ce roman se situe pour l'essentiel en Inde et pourtant je n'ai pas eu la sensation d'y être. Comme si l'auteur aimait ce pays sans le connaître vraiment. Quelques descriptions culturelles donnent le cadre mais j'ai eu le sentiment de demeurer à la surface des choses, comme si les personnages n'habitaient ni les lieux ni leur histoire ou du moins qu'on en restait aux apparences.. 

Je n'ai guère vibré avec les personnages, non pas que leur histoire soit inintéressante, loin de là, mais elle est narrée assez platement. Les personnages semblent très isolés comme juxtaposés les uns à côté des autres et les inter-relations ne sont guère approfondies. Dommage.

En réalité, je me suis ennuyée durant cette lecture.

Je remercie Babelio pour cette proposition de lecture et vous invite à y lire les critiques concernant ce roman,  critiques bien plus enthousiastes et positives que la mienne! ICI



BONNE LECTURE A VOUS


vendredi 10 avril 2015

Echarpes de papier

Avec mes petits/moyens de maternelle, nous avons travaillé autour de la thématique hivernale. Voici une réalisation sympa à faire avec eux adaptable quel que soit le niveau car les graphismes proposés sont très différents.



J'avais trouvé, sur le net, pas mal d'idée autour du décor de moufles mais très peu concernant l'écharpe. Pour cette réalisation, vous faites faire des formes à l'emporte-pièce à vos moyens. Vous préparez des 1/2 feuilles de papier calque, des feuilles de papier coloré et des gros feutres indélébiles.De mon côté, j'avais anticipé quelques graphismes que Jacqueline, mon atsem, avait plastifiés. 






On met tout au centre de la table.
Chaque enfant a son feutre et sa colle.
On commence par coller un bout de papier qui fera office de franges quand, à la fin, 
on coupera aux ciseaux.







Pour l'accrochage d'une journée sur le chemin de l'école:






lundi 6 avril 2015

Le dessin de Mathéo

Tout au long de l'année, je m'inspire des dessins de mes élèves pour leur proposer des activités. Comme tous les jours, à l'accueil, il y a une table à laquelle 8 enfants peuvent s'installer pour dessiner, il y a une riche production de dessins quotidiens! En début d'année, ils dessinent peu, mais avec quelques sollicitations et encouragements, très vite le dessin devient une activité très prisée! 

Je n'ai jamais vraiment pris le temps de vous montrer comment ces dessins enfantins peuvent s'intégrer au quotidien de ma classe.  Voici un exemple:

Le dessin de Mathéo

Un matin, Mathéo s'installe à la table. Il fait partie de mon groupe des Petits (dans ma classe il y a 13 PETITS et 13 MOYENS). Depuis quelques jours, il dessine sensiblement toujours le même dessin. Comme je l'ai remarqué, je prends mon appareil et le photographie. 


Lorsqu'il a terminé son dessin, je lui demande de l'afficher au tableau. Pour moi, c'est le petit truc qui me permet de réfléchir dans les jours suivants à comment utiliser le dessin pour un travail de classe!


Très rapidement j'ai l'idée de proposer un travail d'images séquentielles.
Sur du papier Canson, je dessine les étapes du dessin de Mathéo.
Comme je l'ai vu dessiner, je sais! 


AU TRAVAIL

-1-
TOUS: PETITS et MOYENS
- soit on demande à des élèves d'expliquer comment on peut refaire le dessin de Mathéo;
- soit on demande à Mathéo de faire son dessin au tableau

-2-
MOYENS
(mais en présence des PETITS afin que ceux-ci aient une première approche de cette activité)
On montre les images séquentielles (en 7 étapes).
On doit, ensemble, au tableau, les remettre dans l'ordre.
Puis tout seul.



-3-
PETITS
Les PETITS ont déjà été sensibilisés à ce travail précédemment. 
On montre les images séquentielles (en 4 étapes).
On doit, ensemble, au tableau, les remettre dans l'ordre.
Puis tout seul.




-4-
MOYENS
Je propose une activité peinture aux MOYENS