samedi 25 avril 2015

Les notes de la mousson


Quatrième de couverture:

Kanou est un petit prince choyé par tous, il grandit dans la douceur et les couleurs de Pondichéry. Mais sa mère, Galta, rêve de quitter l’Inde qui ne l’a jamais acceptée. Quand elle remonte le fil de son passé, Galta découvre les vestiges d’un secret de famille qui va mettre en péril le monde idyllique de son fils. Seule Angèle, à Paris, connaît l’histoire douloureuse qui les lie tous les trois, une vérité sombre qui changera leurs destinées. 


Ma lecture:

Étrangement,  ce roman se situe pour l'essentiel en Inde et pourtant je n'ai pas eu la sensation d'y être. Comme si l'auteur aimait ce pays sans le connaître vraiment. Quelques descriptions culturelles donnent le cadre mais j'ai eu le sentiment de demeurer à la surface des choses, comme si les personnages n'habitaient ni les lieux ni leur histoire ou du moins qu'on en restait aux apparences.. 

Je n'ai guère vibré avec les personnages, non pas que leur histoire soit inintéressante, loin de là, mais elle est narrée assez platement. Les personnages semblent très isolés comme juxtaposés les uns à côté des autres et les inter-relations ne sont guère approfondies. Dommage.

En réalité, je me suis ennuyée durant cette lecture.

Je remercie Babelio pour cette proposition de lecture et vous invite à y lire les critiques concernant ce roman,  critiques bien plus enthousiastes et positives que la mienne! ICI



BONNE LECTURE A VOUS


vendredi 10 avril 2015

Echarpes de papier

Avec mes petits/moyens de maternelle, nous avons travaillé autour de la thématique hivernale. Voici une réalisation sympa à faire avec eux adaptable quel que soit le niveau car les graphismes proposés sont très différents.



J'avais trouvé, sur le net, pas mal d'idée autour du décor de moufles mais très peu concernant l'écharpe. Pour cette réalisation, vous faites faire des formes à l'emporte-pièce à vos moyens. Vous préparez des 1/2 feuilles de papier calque, des feuilles de papier coloré et des gros feutres indélébiles.De mon côté, j'avais anticipé quelques graphismes que Jacqueline, mon atsem, avait plastifiés. 






On met tout au centre de la table.
Chaque enfant a son feutre et sa colle.
On commence par coller un bout de papier qui fera office de franges quand, à la fin, 
on coupera aux ciseaux.







Pour l'accrochage d'une journée sur le chemin de l'école:






lundi 6 avril 2015

Le dessin de Mathéo

Tout au long de l'année, je m'inspire des dessins de mes élèves pour leur proposer des activités. Comme tous les jours, à l'accueil, il y a une table à laquelle 8 enfants peuvent s'installer pour dessiner, il y a une riche production de dessins quotidiens! En début d'année, ils dessinent peu, mais avec quelques sollicitations et encouragements, très vite le dessin devient une activité très prisée! 

Je n'ai jamais vraiment pris le temps de vous montrer comment ces dessins enfantins peuvent s'intégrer au quotidien de ma classe.  Voici un exemple:

Le dessin de Mathéo

Un matin, Mathéo s'installe à la table. Il fait partie de mon groupe des Petits (dans ma classe il y a 13 PETITS et 13 MOYENS). Depuis quelques jours, il dessine sensiblement toujours le même dessin. Comme je l'ai remarqué, je prends mon appareil et le photographie. 


Lorsqu'il a terminé son dessin, je lui demande de l'afficher au tableau. Pour moi, c'est le petit truc qui me permet de réfléchir dans les jours suivants à comment utiliser le dessin pour un travail de classe!


Très rapidement j'ai l'idée de proposer un travail d'images séquentielles.
Sur du papier Canson, je dessine les étapes du dessin de Mathéo.
Comme je l'ai vu dessiner, je sais! 


AU TRAVAIL

-1-
TOUS: PETITS et MOYENS
- soit on demande à des élèves d'expliquer comment on peut refaire le dessin de Mathéo;
- soit on demande à Mathéo de faire son dessin au tableau

-2-
MOYENS
(mais en présence des PETITS afin que ceux-ci aient une première approche de cette activité)
On montre les images séquentielles (en 7 étapes).
On doit, ensemble, au tableau, les remettre dans l'ordre.
Puis tout seul.



-3-
PETITS
Les PETITS ont déjà été sensibilisés à ce travail précédemment. 
On montre les images séquentielles (en 4 étapes).
On doit, ensemble, au tableau, les remettre dans l'ordre.
Puis tout seul.




-4-
MOYENS
Je propose une activité peinture aux MOYENS
 




lundi 30 mars 2015

Carnaval

Cela faisait longtemps que je n'avais pas participé à un événement festif pour y photographier les participants. Nous étions SIX membres de notre association IMAGE CONTACT

Si vous deviez n'en garder que 2? Ce seraient lesquelles?

En réalité, je vais en garder 5 pour le blog collectif d'Image Contact.
Il faut faire un choix. 
Vous m'aidez?

1
2
3
4
5
6
7

8

9




10


11

12

13

14

15

16

 
MERCI POUR VOTRE AIDE!
 
PS: n'hésitez pas à aller voir le blog d'Image Contact.




jeudi 26 mars 2015

Une infusion en classe

Nous avons travaillé autour du FROID, du CHAUD, de l'HIVER... Et nous avons donc fait une infusion en classe car j'ai constaté que la plupart des élèves ne connaissaient pas ce mot. Peut-être utilise-t-on le mot "tisane" chez eux? Ou tout simplement qu'il n'y a jamais de préparation d'infusion... Bref, peu importe. 
La première fois, j'ai improvisé avec un sachet d'infusion que j'avais en classe. Pour leur montrer dans l'instant. Quelques jours plus tard, ce fut avec des feuilles de verveine. C'est quand même mieux! Puis ils ont goûté.









Plus tard, (mais assez rapidement quand même!!!) on fait une affiche avec les enfants.
On se rappelle comment on a fait.
C'est dans le couloir.
Ainsi on peut en parler avec les parents, les grands-parents, la nounou... 


lundi 23 mars 2015

Lignes étoilées

Avec les petits de la classe. D'abord peindre des lignes de différentes couleurs puis lorsque c'est sec, coller des étoiles noires... Nous avions fait ces peintures au mois de novembre. 



Les élèves adorent coller!!!




Dans le couloir:



samedi 21 mars 2015

Eldorado

Quatrième de couverture: 

 « Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes. » Pour fuir leur misère et rejoindre l'« Eldorado », les émigrants risquent leur vie sur des bateaux de fortune... avant d'être impitoyablement repoussés par les gardes-côtes, quand ils ne sont pas victimes de passeurs sans scrupules. Le commandant Piracci fait partie de ceux qui sillonnent les mers à la recherche de clandestins, les sauvant parfois de la noyade. Mais la mort est-elle pire que le rêve brisé ? En recueillant une jeune survivante, Salvatore laisse la compassion et l'humanité l'emporter sur ses certitudes... 

Ma lecture:

 J'ai à chaque fois un grand bonheur à lire un roman de Laurent Gaudé!!! C'est le 3ème que je lis et j'ai bien l'impression que c'est une valeur sûre!

  Puis cette histoire est d'une terrible actualité! C'est fou comme aujourd'hui les "biens" peuvent traverser facilement les frontières pour être vendus, consommés, jetés quand les hommes en sont réduits à la pauvreté et l'exil! Triste réalité. 


Une lecture pour Virginie B


lundi 16 mars 2015