mardi 5 janvier 2010

Denis Darzack





HYPER COOL

S’il existe une activité que je chérie entre toutes, une activité que j’attends avec impatience chaque jour un peu plus, une activité qui m’enchante plus qu’hier, moins que demain… c’est me rendre à l’hyper du coin.
Munie d’un papier au grain velouté et d’un simple stylo Bic, je prépare scrupuleusement une liste des éléments fort heureusement déclarés manquants de l’appartement. Je scrute méthodiquement chaque recoin, chaque étagère, chaque placard afin de constater la malencontreuse absence et la noter avec un sourire satisfait. Je classe intelligemment les produits par catégorie, produits laitiers, surgelés, salle de bain, etc….préparant ainsi mon passage aux différents rayons de MON hyper !
A ce propos, j’aimerais qu’ils cessent de changer les produits de place car cela provoque en mon for intérieur un agacement des plus vifs. Quoi de plus horripilant de constater que ma crème dessert a été déplacée ! Ou qu’un produit n’est plus proposé ! En cet instant, je pense à ma chère préparation pour Chili Con Carne de la marque Old El Paso… Je vous avoue que j’en suis terriblement affectée.
Mais quel bonheur, quand au volant de mon bolide impatient (et rugissant), j’arrive enfin sur le parking de mon centre commercial ! Pour être honnête, je voulais écrire « centre de loisirs » mais qu’auriez-vous pensé de moi ??? Je recherche donc la place la plus proche des abris à charriots, le cœur palpitant, me délectant d’être enfin là, ici et maintenant.
Je prie toujours pour que le destin m’offre le bonheur d’un charriot qui roule, oui qui roule avec délicatesse, sans déviance ni freinage d’origine inconnue. Car ma flânerie doit être sans obstacle bassement technique. J’exige un charriot aux roulettes préalablement graissées, révisées et certifiées aptes à l’aventure.
Quand enfin j’entre dans l’hyper, que je traverse le portillon de pacotille, mon cœur palpite. Oui, palpite. A moi le glanage au travers des rayons, à moi le vagabondage, à moi la découverte !
J’ai pour principe de suivre à la lettre la liste des produits que j’ai en main. Et je raye progressivement, toujours avec mon stylo Bic, les noms des produits qui ont atterri au fond du charriot.
Je compare le prix au kilo. Vous avez comme moi constaté qu’il est préférable d’acheter les Granola en paquet plutôt qu’en sachet individuel. Non ? Il ne faut quand même pas me prendre pour une nouille ! Les techniques commerciales de ces voleurs, ça me connaît ! Même s’il faut se mettre sur la pointe des pieds ou à genoux, on ne me fera pas acheter ce que je ne veux pas ! Là, je les ai bien eus, tiens !
Ahhh, puis l’instant sublime (mais quelque peu déstabilisant) du choix de la caisse ! Comme tout un chacun, je me dirige d’un pas décidé, après un coup d’œil rapide, scrutateur et efficace, vers la queue la plus courte… Je ne sais pas vous ? Mais il s’avère que c’est rarement le bon choix…. Le zigoto qui me précède a mis la main sur un produit dont le prix a changé, il râle, il conteste, la caissière téléphone… C’est interminable !!! Puis, d’un coup, il a une illumination, il a oublié de prendre les pâtes pour les Carbonara du soir… Mais j’aime ces moments que m’offre la vie, apprendre la patience, sourire, dire que j’ai tout mon temps, non, non, allez-y, je ne suis pas pressée
Et quand vient mon tour, il faut changer la bobine de papier pour l’établissement de ma note… Et vous pensez peut-être que je m’enrage ??? ABSOLUMENT PAS N’est-ce donc point une belle opportunité pour engager la conversation avec la caissière qui est toujours bien lunée ? Nous échangeons quelques futilités des plus agréables et inutiles. C’est fou même combien je deviens bavarde, combien mon esprit aiguisé se démène !!! Car l’instant de mon départ approche, le cœur en peine je dois saluer la belle caissière et retirer mes sacs remplis de victuailles. Déjà le pack de lait du client suivant vient écraser ma boîte d’œufs ! Ce soir, je suis bonne pour une omelette !
Tout ça pour vous dire que j'aime bien les photos de
DENIS DARZACK
Notamment les séries HYPER et LA CHUTE.






Vous pouvez zyeuter ses portfolios sur son site:


Venez découvrir d'autres photographes

12 commentaires:

  1. Elles sont excellentes ces photos ... En effet, ça donne envie d'aller faire ses courses

    RépondreSupprimer
  2. Pendant mes études, j'ai bossé 6 ans dans un hyper en tant que caissière. Inutile de te dire que ça m'a vaccinée à vie ! Depuis je me fait livrer.

    RépondreSupprimer
  3. Je vais aller dés demain matin faire des courses, sans plus attendre.....un tel bonheur ne se refuse pas !

    RépondreSupprimer
  4. Original et inédit ! Je ne sais pas si ça va me faire plus apprécier l'hyper, mais au moins en photo !

    RépondreSupprimer
  5. Les photos sont extras, mais j'en ai un peu marre des courses, et c'est vrai qu'il y a plein d'arnaques dans les lots et autres soient disant promotions!!

    RépondreSupprimer
  6. @ Faustine: Les photos sont extras mais... j'avoue que cela ne me motive pas pour la séance courses!!!!

    @ Bulles d'infos: à une période, je me faisais livrer également. Maintenant, c'est la CORVÉE!

    @ Anonyme: oui, je te passe ma liste???

    @ Océane: idem....

    @ Sylvie: "marre" est un mot bien doux pour dire mon exaspération à devoir pousser le caddie!

    RépondreSupprimer
  7. Je fais les courses en 30 minutes chrono : je ne supporte pas, non plus !

    RépondreSupprimer
  8. Top ces photos! et ton texte aussi ;-)
    j'aime faire les courses quand mon budget est illimité... ou presque sinon je déteste les gens dans les hypermarchés!

    RépondreSupprimer
  9. aaaah les hypers! tout un poême!

    RépondreSupprimer
  10. J'ai un CDI étudiant dans un grand nom de la grande distribution et il faut être très zen pour ne pas haïr l'espèce humaine! Les clients qui râlent parcequ'il y a du monde un samedi après-midi (c'est très étonnant!), ceux qui vous parlent comme si vous étiez débile, ceux qui vous insultent parceque le prix n'est pas le même que celui en rayon, mais ceux qui m'amusent le plus sont ceux qui essayent de m'apprendre à compter (j'ai une licence de physique-chimie...). J'avais déjà vu ces photos je les trouve super!

    RépondreSupprimer
  11. Pas de grande aventure pour moi au supermarché! J'aime de plus en plus les petits commerces, les marchés...les gens y sont bien plus détendus!Je repense à ma mère, dans les années soixante, qui refusait de mettre les pieds dans ce genre de commerces nouvellement créés; nous allions chez le boucher, le boulanger, l'épicier, le droguiste...je este nostalgique de cette époque et je me dis aujourd'ui qu'elle avait raison: cette société de consommation nous a transformés en moutons pressés et grognons!

    RépondreSupprimer
  12. les photos sont géniales! en ce qui concerne les courses, je traverse aussi vite que je peux parce que vraiment je déteste faire les courses!

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE! ÉCRIVEZ QUELQUES CHIFFRES POUR TENTER DE BROUILLER LES ROBOTS MENTEURS!