vendredi 5 octobre 2012

Le prénom en moyenne section

Quelques activités autour du prénom dans ma classe de moyenne section:

En tout début d'année, il est intéressant de savoir si les enfants repèrent leur prénom dans l'ensemble des prénoms de la classe et s'ils savent l'écrire:


Si ce n'est pas le cas, je prends les élèves en DAP, en petit groupe.





Prénom en moyenne section // 1

Je présente toutes ces "feuilles écrites" aux élèves en groupe classe. Questionnement. Qu'est-ce que c'est? Les élèves s'expriment.  Des mots, des lettres, il y en a en rouge, etc.... Oh, il y en a qui reconnaissent leur prénom! C'est les prénoms des enfants, de tous les enfants de la classe!
J'explique alors que j'ai mis ensemble les prénoms qui commencent par la même lettre, l'initiale du prénom.


 Où est écrit ton prénom?



Les prénoms seront maintenant affichés avec l'alphabet mural. J'affiche avec eux. Je leur demande de m'indiquer où se trouve le A pour mettre le prénom ALICIA. Etc...



Prénom en moyenne section // 2

Chaque élève a son étiquette prénom en main. Chacun à leur tour, ils devront poser leur prénom sous la bonne lettre.



Prénom en moyenne section // 3

Même chose que précédemment. Mais cette fois-ci l'élève pioche un prénom au hasard. 
Montre-moi la première lettre du prénom. Etc...






Prénom en moyenne section // 4

 En premier lieu, je montre aux enfants la feuille avec le tableau sans les étiquettes. Questions habituelles: qu'est-ce qu'on voit? Ils parlent de carré, de E par exemple... Je parle rapidement de tableau avec des lignes, des colonnes, des cases et oui, effectivement, il y a des lettres écrites en gros. Quelles lettres?




C'est ensuite que je pose les étiquettes. Qu'est-ce qu'on va devoir faire? Les enfants font des propositions. Ils sont tentés de venir faire mais je les retiens en disant que mes mains vont faire ce qu'ils me disent. Par exemple, s'ils me disent Il faut mettre les prénoms sur la feuille, je mets les prénoms sur la feuille sans les ranger correctement, en les posant de-ci de là. Non, non, c'est pas comme ça!!! Cela oblige les enfants à être précis dans leurs explications!!! Il faut mettre les prénoms dessous les lettres. Alors je mets les prénoms sous les lettres mais sans tenir compte de l'initiale. Etc...

Ce petit jeu, au final, les amuse bien. Je fais ça très souvent, en maintes occasions. Ils expliquent et mes mains font ce qu'ils expliquent.




Pour terminer, je vais demander à des élèves de placer chacun un prénom. Quand il y a erreur, c'est intéressant de savoir pourquoi.



Le prénom en moyenne section // 5

Travail individuel du travail précédent.

Ici par exemple, l'élève m'a expliqué avoir mis MAXIME dans la colonne E en me montrant le E final de ce prénom. Donc je lui redis la consigne: il faut regarder la première lettre du prénom et non la dernière. Montre-moi la première lettre.  Etc...



Le prénom en moyenne section // 6

Jour après jour je complète une affiche qui est au tableau avec les prénoms de la classe. On tente de s'en souvenir au fil du temps, on tente de les "relire". Depuis que je leur ai dit que "dans" CATALYNA il y avait LYNA, ils ne cessent de me le répéter et certains peuvent même montrer où est la ressemblance.



Ensuite, je fais des étiquettes (avec deux faces dont une avec photo: ainsi ils peuvent savoir immédiatement quel est le prénom écrit) et, je propose aux élèves d'écrire les prénoms sur des ardoises. Les ardoises sont en libre disposition tous les jours (une table est réservée où ils peuvent s'installer lorsqu'ils ont terminé leur travail). Progressivement ces étiquettes seront remplacées par d'autres.






Le prénom en moyenne section //7

Avant les vacances de février, j'introduis de nouvelles étiquettes sur lesquelles les prénoms sont écrits en script. Sur celles-ci, les couleurs de groupe sont absentes. Ils les découvrent en arrivant à l'entrée de la classe, elles sont posées sur la table. Ils doivent rechercher leur prénom. Certains y parviennent aisément, d'autres ont besoin qu'on les guide. 

Le prénom en moyenne section //8

Toujours avant les vacances, je distribue les anciennes étiquettes-prénoms indifféremment aux élèves. Ils doivent rechercher la nouvelle étiquette. Je les place côte à côte. Nous en profitons pour dire les lettres de chaque prénom. Certains reconnaissent déjà un grand nombre de prénoms. Ils ont donc repéré certaines caractéristiques des prénoms des camarades.


 Le prénom en moyenne section //9 et 10

 Deux exercices similaires présentés différemment que je fais au retour des vacances. 
Il s'agit de relier les deux écritures des prénoms.

1er travail

Les étiquettes

2ème travail: Prévoir les étiquettes correspondantes découpées

 Le prénom en moyenne section // 11
 
 En fin d'année, tous les élèves ont compris la question du nombre de syllabes dans les prénoms (voir étape 6). Il peut, parfois, sur certains prénoms, demeurer quelques hésitations (car finalement l'oral transforme les mots). Ainsi le prénom LOUIS selon la situation dans laquelle il est dit (en appelant très fort "LOU-IS" ou en parlant normalement "Louis"). 

Pour le travail suivant, on compte avec les doigts (si besoin) le nombre de syllabes, on noircit le bon nombre de ronds, on écrit le nombre à côté. 



Le prénom en moyenne section//12


Écrire son prénom dans la cour: ICI



Le prénom en moyenne section//13

Avec les nouveaux rythmes scolaires, nous avons travaillé une 1/2 journée de plus. Comme dans ma classe nous faisons beaucoup de graphisme et de dessins, les moyens étaient prêts pour apprendre à écrire en attaché. Progressivement bien sûr, en deux mois Au mois de mai: d'abord le "o", puis écrire "moto", puis le "v" et enfin écrire "vélo". Au mois de juin: le prénom. Vous avez le travail final de différents élèves ICI mais par ailleurs, ils étaient très heureux d'écrire leur prénoms en attaché sur les différents travaux en cours de réalisation! 





Voilà juste quelques exemples de travail à partir des prénoms de la classe.

Mais il y a plein d'autres idées possibles!!!


TOUT LE TRAVAIL DE LA CLASSE: ICI




Liens avec les programmes


Comprendre

Une attention particulière est portée à la compréhension qui, plus que l’expression, est à cet âge étroitement liée aux capacités générales de l’enfant. Les enfants apprennent à distinguer une question, une promesse, un ordre, un refus, une explication, un récit. Ils distinguent la fonction particulière des consignes données par l’enseignant et comprennent les termes usuels utilisés dans ce cadre. Les enfants sont amenés à comprendre un camarade qui parle de choses qu’ils ne connaissent pas, un interlocuteur adulte, familier ou non, qui apporte des informations nouvelles.

DÉCOUVRIR L’ÉCRIT

L’école maternelle introduit progressivement les enfants aux apprentissages fondamentaux. Les activités d’expression à l’oral, en particulier les séquences consacrées à l’acquisition du vocabulaire, les situations nombreuses d’écoute de textes que l’enseignant raconte puis lit, et la production d’écrits consignés par l’enseignant préparent les élèves à aborder l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Par trois activités clés (travail sur les sons de la parole, acquisition du principe alphabétique et des gestes de l’écriture), l’école maternelle favorise grandement l’apprentissage systématique de la lecture et de l’écriture qui commencera au cours préparatoire.

2 - Se préparer à apprendre à lire et à écrire
Distinguer les sons de la parole
Les enfants découvrent tôt le plaisir de jouer avec les mots et les sonorités de la langue. Ils scandent les syllabes puis les manipulent (enlever une syllabe, recombiner plusieurs syllabes dans un autre ordre...). Ils savent percevoir une syllabe identique dans plusieurs mots et situer sa position dans le mot (début, milieu, fin). Progressivement ils discriminent les sons et peuvent effectuer diverses opérations sur ces composants de la langue (localiser, substituer, inverser, ajouter, combiner...). L’enseignant est attentif à la progression adoptée pour ces activités orales, exigeantes, qui portent sur des éléments très abstraits.
 Aborder le principe alphabétique
Les enfants se familiarisent avec le principe de la correspondance entre l’oral et l’écrit ; à cet égard, la fréquentation d’imagiers, d’abécédaires qui isolent les mots et les présentent avec une illustration mérite d’être encouragée. Grâce à l’observation d’expressions connues (la date, le titre d’une histoire ou d’une comptine) ou de très courtes phrases, les enfants comprennent que l’écrit est fait d’une succession de mots où chaque mot écrit correspond à un mot oral. Ils découvrent que les mots qu’ils prononcent ou qu’ils entendent sont composés de syllabes ; ils mettent en relation les lettres et les sons. La discrimination des sons devient de plus en plus précise. Ils apprennent progressivement le nom de la plupart des lettres de l’alphabet qu’ils savent reconnaître, en caractères d’imprimerie et dans l’écriture cursive, sans que la connaissance de l’alphabet dans l’ordre traditionnel soit requise à ce stade. Pour une partie d’entre elles, ils leur associent le son qu’elles codent et le distinguent du nom de la lettre quand c’est pertinent. Les enfants découvrent ainsi le principe alphabétique, sans qu’il soit nécessaire de travailler avec eux toutes les correspondances.
Apprendre les gestes de l’écriture
Sans qu’on doive réduire l’activité graphique à la préparation de l’écriture, les enfants observent et reproduisent quotidiennement des motifs graphiques afin d’acquérir le geste le mieux adapté et le plus efficace. L’entrée dans l’écriture s’appuie sur les compétences développées par les activités graphiques (enchaînements de lignes simples, courbes, continues...), mais requiert aussi des compétences particulières de perception des caractéristiques des lettres. L’écriture cursive est proposée à tous les enfants, en grande section, dès qu’ils en sont capables ; elle fait l’objet d’un enseignement guidé afin que ces premières habitudes installées favorisent la qualité des tracés et l’aisance du geste.

À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :
- différencier les sons ;
- distinguer les syllabes d’un mot prononcé, reconnaître une même syllabe dans plusieurs énoncés ;
- faire correspondre les mots d’un énoncé court à l’oral et à l’écrit ;
- reconnaître et écrire la plupart des lettres de l’alphabet ;
- mettre en relation des sons et des lettres ;
- copier en écriture cursive, sous la conduite de l’enseignant, de petits mots simples dont les correspondances en lettres et sons ont été étudiées ;
- écrire en écriture cursive son prénom.

Repères pour organiser la progressivité des apprentissages

S’APPROPRIER LE LANGAGE
Échanger, s’exprimer
- S’exprimer dans un langage mieux structuré, en articulant correctement (les syllabes complexes avec enchaînement de consonnes peuvent être encore difficiles à prononcer).
- Décrire, questionner, expliquer en situation de jeu, dans les activités des divers domaines.
- Participer à un échange collectif en écoutant autrui et en attendant son tour de parole.
- Relater un événement inconnu des autres ; inventer une histoire sur une suite d’images ; faire des hypothèses sur le contenu d’un livre au vu de sa couverture et de ses illustrations. Dans tous les cas, ajuster son propos pour se faire comprendre en fonction de questions ou de remarques.

Comprendre
 - Comprendre les consignes des activités scolaires, au moins en situation de face à face avec l’adulte.

Progresser vers la maîtrise de la langue française
- Produire des phrases de plus en plus longues, correctement construites.
- Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent (noms, verbes, adjectifs, adverbes, comparatifs) concernant les actes du quotidien, les activités scolaires, les relations avec les autres (salutations, courtoisie, excuses).

DECOUVRIR L’ECRIT

1/ SE FAMILIARISER AVEC L’ECRIT
Supports du texte écrit
- Reconnaître des supports d’écrits utilisés couramment en classe plus nombreux que durant l’année précédente.
- Dans des situations simples (univers du vécu ou sujets déjà abordés), faire des hypothèses sur le contenu d’un texte au vu de la page de couverture du livre, d’images l’accompagnant.

Identification de formes écrites
 - Reconnaître son prénom écrit en écriture cursive.
- Repérer des similitudes entre mots à l’écrit (lettres, syllabes) parmi les plus familiers (jours de la semaine, prénoms par exemple).
- Reconnaître des lettres de l’alphabet.

2/ SE PREPARER A APPRENDRE A LIRE ET A ECRIRE
 Distinguer les sons de la parole
- Scander les syllabes de mots, de phrases ou de courts textes.
- Repérer des syllabes identiques dans des mots, trouver des mots qui ont une syllabe finale donnée ; trouver des mots qui riment.

Pour s’acheminer vers le geste de l’écriture : les réalisations graphiques
- Réaliser en grand les tracés de base de l’écriture : cercle, verticale, horizontale, enchaînement de boucles, d’ondulations, sur un plan vertical (tableau), puis horizontal (table).
- Écrire son prénom en majuscules d’imprimerie en respectant l’horizontalité et l’orientation de gauche à droite.

UN PEU PLUS LOIN (GS)
Distinguer les sons de la parole
- Dénombrer les syllabes d’un mot ; localiser une syllabe dans un mot (début, fin).
- Distinguer les sons constitutifs du langage, en particulier les voyelles, a, e, i, o, u, é, et quelques consonnes en position initiale (attaque) ou en terminale (rime) dans les mots (f, s, ch, v, z, j).

Aborder le principe alphabétique
- Mettre en relation des sons et des lettres : faire correspondre avec exactitude lettre et son pour quelques voyelles et quelques consonnes, quand la forme sonore est bien repérée.
- Reconnaître la plupart des lettres.




PROJET DE PROGRAMME ET RECOMMANDATIONS juillet 2014



28 commentaires:

  1. *** Bonjour Chère Chrys ! :o)

    C'est une très très bonne méthode de travail à partir du prénom de chacun des enfants !

    Merci de la partager avec nous, je trouve cela très enrichissant !

    GROS BISOUS de Thaïlande et bonne fin de semaine à toi Chrys ! A lundi !!!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Impressionnant! Avec une imagination aussi débordante, sûre que les enfants vont apprendre! J'admire le travail en aval, aussi. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  3. madamezazaofmars5 octobre 2012 à 08:27

    Comme d' habitude, je suis sous le charme de ton travail et de celui des enfants

    RépondreSupprimer
  4. bravo Chrys.... pour ta patience et ton joli travail.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis impressionnée ! j'admire vraiment les instit' de maternelle !
    Donner aux enfants l'envie d'apprendre, je trouve que c'est magnifique ! bravo et merci pour ce que tu fais

    RépondreSupprimer
  6. chapeau ! de la belle ouvrage...

    RépondreSupprimer
  7. Nos enfants et petits-enfants sont en très bonnes mains
    si tout le monde travaille comme toi. J'ai trouvé ça passionnant.
    Mais est-ce le cas ? Il y a tellement de mômes qui sortent du primaire sans
    savoir lire et écrire ...
    Bravo Chrys.

    RépondreSupprimer
  8. C'est passionnant, quel beau boulot ! Mon petit deuz reconnait bien les lettres de son prénom, mais jamais dans le bon sens... c'est pas grave, on avance :-) !

    RépondreSupprimer
  9. Je suis certaine que ça passionnerait mon petit qui est pourtant en PS, il est tellement curieux des lettres, on joue beaucoup à deviner et reconnaître des lettres dans les livres en ce moment.

    RépondreSupprimer
  10. une approche ludique et des prénoms qui sont multiculturels..joli!

    RépondreSupprimer
  11. Fiches de prep pour un PES ou NT1 :-)

    RépondreSupprimer
  12. Beau travail ! Vraiment!
    Bonne soirée et bon weekend

    RépondreSupprimer
  13. Que tu es une bonne maitresse Chrys J' adore quand tu partages avec nous ces petites perles de ton quotidien a l' ecole:)
    Bon weekend chez toi.
    Bisous
    Elisa, en Argentina

    RépondreSupprimer
  14. Un travail remarquable ! On sent que tu maîtrises !!!
    (Va voir la petite vidéo de mon blog... Tu vas sourire...
    BISOUS Chrys

    RépondreSupprimer
  15. ludique et clairvoyant !!! belle leçon ! :)

    RépondreSupprimer
  16. J'aime bcp tes méthodes ici, c'est sûr qu'ils vont rapidement apprendre les lettres comme ça, avec leur prénom en premier plan. Cela me fait penser à un reportage que j'ai vu l'autre jour sur un site internet entre enseignants qui échangent des idées entre eux pour pas cher... je me demandais si ce site est connu en France ou pas, as-tu déjà regardé :

    http://www.teacherspayteachers.com/

    Cela me semblait intéressant, car sûrement bcp d'enseignants un peu partout ont de très bonnes idées qui pourraient servir aux autres. Bonne semaine...

    RépondreSupprimer
  17. PS Si tu as une minute, je serais ravi si tu pourrais voter pour ma petite photo dans un concours dans l'Oise... pour voter c'est ici:

    http://photos.oise.fr/en-cours/categorie/plus-de-18-ans/photo/cavalier/

    Mille fois merci d'avance...

    RépondreSupprimer
  18. Toujours aussi créative! Il pourrait être intéressant d'appliquer cet exercice à la photographie...!

    RépondreSupprimer
  19. C'est vraiment intéressant de voir comment tu t'y prends ... Très beau travail Chrys ;o)

    RépondreSupprimer
  20. Je ne suis pas du tout enseignant, mais c'est un domaine qui m'a toujours intéressé (la faute à mes parents professeurs?).
    Bravo pour ton imagination et surtout pour partager tes idées

    RépondreSupprimer
  21. Très beau travail. Et dire que l'on entend parfois répéter que les enseignants n'aiment pas leurs élèves !!!
    Félicitations pour ce beau travail pédagogique.
    Bonne rentrée.
    Je t'embrasse bien amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  22. Merci de partager ton travail si bien fait et pertinent !

    RépondreSupprimer
  23. bravo pour ce blog et merci pour toutes ces bonnes idées
    pour le travail sur les prénoms en MS comment est-il abordé dans ta série de séances je n'ai pas très bien compris comment tu en viens ç trouver les syllabes après le travail d'écriture, ça me semble difficile chez les MS de "lire" avec le découpage en syllabes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas certaine d'avoir bien compris ta question. Mais concernant ce que tu vois à l'étape 6, les prénoms sont progressivement écrit dès le début de l'année et restent affichés tout le temps que l'on passera à travailler les prénoms, ensuite je fais des étiquettes. Puis les enfants me voient lire les prénoms en montrant les syllabes (en train d'être lues). Du coup, c'est quelque chose qu'ils intègrent progressivement. Ils le font eux-mêmes.

      Supprimer
  24. Je n'ai rien compris ! Pourquoi rendez vous difficile la lecture des noms par de telles pirouettes ? Connaissez vous l'alphabet ? A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z ? Travaillez vous en France ?

    RépondreSupprimer
  25. Merci beaucoup pour ces très bonnes idées et leur partage !!

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE!