vendredi 29 juillet 2011

Une odeur de gingembre


Une odeur de gingembre
OSWALD WYND


Quatrième de couverture:

En 1903, Mary Mackenzie embarque pour la Chine où elle doit épouser Richard Collingsworth, l'attaché militaire britannique auquel elle a été promise. Fascinée par la vie de Pékin au lendemain de la Révolte des Boxers, Mary affiche une curiosité d'esprit rapidement désapprouvée par la communauté des Européens. Une liaison avec un officier japonais dont elle attend un enfant la mettra définitivement au ban de la société. Rejetée par son mari, Mary fuira au Japon dans des conditions dramatiques. À travers son journal intime, entrecoupé des lettres qu'elle adresse à sa mère restée au pays ou à sa meilleure amie, l'on découvre le passionnant récit de sa survie dans une culture totalement étrangère, à laquelle elle réussira à s'intégrer grâce à son courage et à son intelligence. Par la richesse psychologique de son héroïne, l'originalité profonde de son intrigue, sa facture moderne et très maîtrisée, Une odeur de gingembre est un roman hors norme.

Ma lecture

Mary Mackenzie est sur le bateau qui l'emporte en Chine, elle part, elle va rejoindre son futur mari qu'elle connaît à peine. Elle laisse sa mère, veuve, en Écosse. Cette traversée sur les océans est déjà une première émancipation. Mary ne supporte plus le corset que sa condition oblige à porter. Elle l'abandonne au fond de sa malle, craignant d'être démasquée, n'en disant bien évidemment rien à sa mère à laquelle elle écrit et narre les événements de la traversée. 

Une odeur de gingembre est un journal intime doublé de quelques unes des lettres que Mary enverra à sa mère puis, plus tard, à une amie. Ce journal intime l'accompagnera une quarantaine d'années et nous le lisons avec grand bonheur!!!! D'abord en Chine, puis ensuite au Japon, nous sommes imprégnés des lieux, de la culture, des ambiances (livre qui nous rappelle ce passé colonial!!!).

La vie maritale s'avère morne et décevante. Richard est distant, avare et régulièrement absent. Mary supporte difficilement cette vie sans saveur. Sa rencontre avec Kentaro, un officier japonais, va bouleverser le cours de sa vie. Enceinte, elle sera rejetée par son mari, elle fuira au Japon, elle s'émancipera de son protecteur, le père de son enfant, elle connaîtra pauvreté, richesse, misère et bonheur. 

Je ne vous en dis pas davantage mais vous recommande cette lecture!



Un livre à dévorer sans modération!!!



BONNE LECTURE!

22 commentaires:

  1. *** La crème de speculos, le Nutella, la confiture et le pain ... huummm ! tu me donnes envie Chrys ! je suis une vraie gourmande !!!! ;o)

    Et ce livre de OSWALD WYND m’intéresse ! j'ai envie de savoir ce que cette rencontre avec l'officier japonais va changer à la vie de cette épouse qui s'ennuie dans sa vie maritale !!!!! .... et puis le dépaysement de l'Asie !!!!! ... je vais essayer de me procurer ce bouquin !!!

    MERCI A TOI CHRYS et bon week-end !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ce livre, je le reprenais chaque soir avec plaisir ! un style d'écriture que j'ai apprécié donc! Dommage que ce soit son seul roman. Belle journée Chrys, bisous

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Chrys, pas trop le temps de lire en ce moment, je profite u soleil qui revient pour faire quelques balades, et des photos...alors bisou, et bon week end à toi...

    RépondreSupprimer
  4. Merci de nous faire découvrir tes lectures !
    Et quelle gourmande !! (tu as raison !)

    RépondreSupprimer
  5. Le résumé, le titre et la couverture me tentent beaucoup....je crois qu'il va vite rejoindre ma pile à lire! Merci pour cette découverte! Bizzz

    RépondreSupprimer
  6. La couverture est magnifique, le titre m'interpelle et ton avis me donne envie de me plonger dedans ! Mercy Chrys ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Merci, tu m'as donné envie...de le lire! Une bonne lecture durant mes futures 8h de vol! Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Quelle gourmande !!! Apparament les nourritures de l'esprit ne te suffisent pas. Je me demande vraiment si la dernière photo n'est pas une contre-publicité pour le bouquin....

    RépondreSupprimer
  9. Rien que le nom du livre me fait rêver... tu vois ce n'est pas le pot de Nutella mais le gingembre j'adore ça. Bises

    RépondreSupprimer
  10. VOilà qui est intéressant ! Mais attention aux taches de chocolat !!!
    PS : elle est lumineuse ta nouvelle bannière ! Magnifique !

    RépondreSupprimer
  11. J'adore ta photo, et ce livre a l'air super : merci beaucoup, je passe à la librairie aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour partager Chrys!
    Bisous de presque weekend
    Elisa

    RépondreSupprimer
  13. je l'ai lu il y a quelques années mais j'avais été un peu déçue, bien que le thème soit pile mon genre de romans.

    RépondreSupprimer
  14. Un bouquin qui me donne bien envie, et la confiture d'abricots aussi!

    RépondreSupprimer
  15. Un petit esprit Coco chez cette Mary on dirait bien !

    RépondreSupprimer
  16. Tu me tente vraiment là! rien que le titre me fait envie!

    RépondreSupprimer
  17. Je garde également un très bon souvenir de lecture de ce roman très singulier, tant par l'histoire de cette femme que par le rythme et le style de la narration.

    RépondreSupprimer
  18. Un livre à faire circuler, j'ai adoré.

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE! ÉCRIVEZ QUELQUES CHIFFRES POUR TENTER DE BROUILLER LES ROBOTS MENTEURS!