mercredi 26 septembre 2012

Big



BIG
Valérie Tong Cuong


Quatrième de couverture:

"Je me suis levée, je me suis foutue à poil et je suis allée devant la glace. Enfin ce qu'il en restait depuis que je l'avais brisée d'un coup de crâne, un jour où un chauffeur de taxi m'avait traitée de baleine simplement parce que je traversais le passage piétons alors que le feu était encore au vert."

Marianne : cent vingt kilos et un caractère tout en excès. Quand son univers clos se heurte à celui de Georges, SDF, marginal lui aussi, elle démonte un à un tous les mécanismes d'un rêve que son corps lui interdit : celui d'un bonheur simple.


Un roman moderne et noir où chacun, dans sa solitude et sa paranoïa, cherche auprès de l'autre un regard différent dans lequel il pourra s'oublier.

Ma lecture:

Comment vous dire? Ce roman, je l'ai dévoré, apprécié, dégusté, aimé! 

Marianne est obèse, vraiment obèse. Cent vingt kilos. Elle a un fils, Hévé, non PAS Hervé mais Hévé. Marianne vous dira pourquoi. Elle a du mal à l'aimer.
Marianne sait le regard qui s'attarde sur son corps quand elle a le dos tourné alors parfois elle joue, elle tourne vite la tête pour chopper ces yeux qui la regardent avec dégoût. Marianne n'aime pas les autres.
Marianne aime s'enivrer de bières bien fraîches quand la nuit se fait plus sombre, elle aime ensuite marcher dans les rues. Aucune crainte, qui viendrait la violer? 
Marianne ne supporte plus les bons sentiments de Michelle. Marianne ne veut plus que Michelle s'occupe d'Hévé. Un soir, Marianne veut la crever avec un couteau bien aiguisé.
Marianne rencontre cet homme une nuit, oui, cet homme qui un jour a voulu l'aider à se relever après une chute. Car cent vingt kilos, c'est difficile à relever quand ils sont à terre. Cet homme dort dans la rue. Avec cet homme, y a-t-il un espoir envisageable, un amour possible? 

Je ne vous en dis pas plus mais vous invite vivement à lire l'histoire de Marianne. 



L'auteur est chanteuse dans un groupe dont j'aime beaucoup le premier album sorti en 1999 (le seul que j'ai)! Il y a une excellente mise en musique du poème SPLEEN. 




C'est Céline qui m'a donné envie de lire ce livre 
dont voici le blog:




BONNE LECTURE!



22 commentaires:

  1. Oui, oui, oui, celui-là, il est vraiment à lire !
    L'histoire ne ressemble à aucune autre et le personnage de Marianne m'a complètement sciée de surprise.
    De tous ceux que j'ai lus de l'auteure, il est mon préféré, sans hésitation.

    RépondreSupprimer
  2. Une présentation qui me donne envie de me ruer chez mon libraire. Merci Chrys.

    RépondreSupprimer
  3. Viola un roman qui ne doit pas laisser indifférent. Je note. Et l'auteure a l'air d'avoir une sacrée personnalité et de multiples talents!

    RépondreSupprimer
  4. Lu et apprécié ! Belle journée Chrys.

    RépondreSupprimer
  5. Je le mets dans ma liste alors...

    RépondreSupprimer
  6. Dans ma liste aussi! Tu sais nous accrocher...

    RépondreSupprimer
  7. Et hop, dans ma Liste à Lire ;-) !!!

    *

    RépondreSupprimer
  8. Voila une bonne mise en bouche, j'ai envie de connaître la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai envie de connaître Marianne, je note dans mon carnet.

      Supprimer
  9. Je l'ai commencé et ai eu du mal à crocher pourtant j'y pense encore.
    Ce n'était peut-être pas le bon moment de la rencontre... je le garde tout près de moi sur ma table de nuit, pour bientôt.

    RépondreSupprimer
  10. Je note...Un livre qui me tente...Bonne soirée...

    RépondreSupprimer
  11. Aie, trop tard..........prochaine visite dans les librairies francaises, 2013 ou 14....dommage car j'aurais aime lire ce roman !

    RépondreSupprimer
  12. Justement, on m'a parlé de cette auteur(e) récemment. Je note !!!
    BISOUS Chrys

    RépondreSupprimer
  13. j'ai lu ce livre il y a une paire d'années, je me souviens avoir été très touchée, et je crois que je le relirais avec toujours autant de plaisir et d'émotions!!!

    RépondreSupprimer
  14. et quand tout devenait trop lourd pour elle, Marianne réécoutait Delpech :
    - "Dieu ! Mais que Marianne était jolie
    Quand elle marchait dans les rues de Paris
    En chantant à pleine voix :
    "Ça ira ça ira... toute la vie."
    Dieu ! Mais que Marianne était jolie
    Quand elle embrassait le coeur de Paris
    En criant dessus les toits :
    "Ça ira ! Ca ira ! Toute la vie..."

    RépondreSupprimer
  15. Arguments de poids qui donnent envie d'en savoir plus ;) Bonne journée à toi et merci pour cette découverte encore !

    RépondreSupprimer
  16. C'est un livre qui me tente beaucoup ! Je le note dans ma liste déjà longue "A lire" !
    Bisous Chrys et heureuse pour toi pour les photos du Léman !

    RépondreSupprimer
  17. *** Un coucou en passant chez toi Chrys ! Passe une bonne fin de semaine ! GROS BISOUS !!!!! ***

    RépondreSupprimer
  18. Je note pour un prochain passage à ma bibliothèque;..!

    RépondreSupprimer