jeudi 19 juin 2014

Fête des pères! VOTRE AVIS!

Avant de vous montrer, je souhaitais avoir vos témoignages de parents et d'enseignants concernant ces fêtes des mères et fêtes des pères. Je sais que cela ne se fait plus systématiquement dans les écoles pour maintes raisons différentes (d'ailleurs mes enfants n'en faisaient pas obligatoirement!!!).

Fête des mères/ Fête des pères

En tant que parents, qu'en pensez-vous? Est-ce quelque chose que vous pensez être un passage "obligé" pour les enseignants?Si l'enseignant de votre enfant n'en fait pas, comment prenez-vous la chose?
Et vous, enseignants (maternelle ou élémentaire?) faites-vous quelque chose pour la fête des mères ou des pères? Ou pour les deux? Ou rien? Est-ce une décision personnelle ou bien une décision d'équipe?

Bref, je serais heureuse d'avoir vos remarques et commentaires!!!

N'hésitez pas à dire ce que vous pensez, POUR, CONTRE, INDIFFÉRENT!!!
POURQUOI?

***

J'avais envie de graphismes pour cette réalisation de fin d'année.

Voici tout ce dont on avait besoin:
 

Cliquer pour agrandir


AVANT

Des graphismes simples ou plus complexes
des bandelettes de papier Canson
des modèles, des ardoises




LA CARTE






RECTO 
en cours de réalisation




Le RECTO terminé:



VERSO




Pour terminer, les cartes ont été plastifiées.



Bonne fin de semaine à vous!

13 commentaires:

  1. C'est super joli, quand mes filles étaient petites je n'aimais pas avant la la fête des mères car elles étaient
    surexcitées du fait du travail en plus, mais j'ai toujours les cadeaux. Bientot les vacances pour toi, grosses bises.

    RépondreSupprimer
  2. Je peux répondre à deux "titres". J'ai le souvenir d'avoir eu, enfant, beaucoup de joie à préparer la fête des mères et celle des pères et je sais que mes parents ont encore quelques unes des "œuvres" réalisées pour ces occasions. Comme parent, je constate que, bien qu'adultes aujourd'hui pour certains, mes enfants continuent à fêter ces deux événements et à renouveler, en partie, par le biais d'une carte "maison" notamment, le plaisir qu'ils avaient à réaliser un "petit quelque chose" pour nous... Le fait de préparer ensemble, en classe, ces fêtes me semble important, car c'est comme amener un petit bout de sa maison à l'école et vice versa... c'est créer du lien en quelque sorte... Et même si les familles monoparentales sont plus nombreuses, tout comme les séparations et recompositions, c'est aussi l'occasion d'évoquer, pour chacun, sa situation... Je te souhaite une belle journée.

    RépondreSupprimer
  3. Encore une superbe réalisation ! J'ai toujours été obligée de préparer ces fêtes. Si la préparation était exaltante ce sont les lendemains qui me faisaient mal, entre " Maman l'a mis à la poubelle " ou "papa m'a dit qu'il était pas mon père" !!! ( CM2 ) Bon jeudi Bises

    RépondreSupprimer
  4. Encore une fois, le travail que tu proposes est génial!
    Pour le coté cadeau fête des parents, c'est un grand débat.... Je sais que petite, j'étais très contente de pouvoir préparer quelque chose pour mes parents. Je sais que ma maman a encore certaines de nos oeuvres à mon frère et à moi. J'ai moi aussi gardé celles de mes filles. Je peux comprendre au vu des changements de la composition de la famille traditionnelle que certains hésitent ou décident même de ne rien faire, mais je sais aussi le plaisir que prend l'enfant à faire quelque chose pour ses parents. Perso, pour la fête des pères j'ai aussi fait quelque chose pour la petite, pour qu'elle ait elle aussi quelque chose à donner à son père.

    Ce n'est peut être au fond qu'une question d'adaptation... Prévoir de noter un prénom au lieu de PAPA (ou MAMAN) pour cetrains enfants, je ne sais pas. Après, effectivement, on n'est pas à l'abri de la bétise humaine.... Quand je lis "Maman l'a mis à la poubelle" par exemple, c'est sur que c'est douloureux pour l'enfant qui s'est investit,mais en cela, c'est l'adulte idiot qui est en cause, et ça malheureusement, on ne pourra jamais rien y faire...

    RépondreSupprimer
  5. En tant qu'instit, j'ai toujours fait et ça ne me pèse pas. Je trouve toujours un point de départ pédagogique, en maternelle ce n'est pas compliqué. tout peut-être prétexte comme ta séance de graphisme par exemple. Néanmoins je comprends le choix de certaines notamment quand des élèves ont une vie familiale compliqué avec un parent disparu. J'aurai le cas l'an prochain et pour la 1ere fois je m'interroge.
    En tant que maman, j'aime bien les cadeaux d'école. Ils sont tellement contents. depuis 2 ans j'ai un collégien ! Il a pris la peine de les 2 fois de me faire un petit dessin/message même s'il n'a rien fait en classe bien sûr ! Du coup ça m'a bien touché :)

    RépondreSupprimer
  6. Je ne savais pas que cela ne se faisait plus. C'est dommage, je suis impatiente d'avoir mes premiers colliers de pâtes ;)

    RépondreSupprimer
  7. En tant que directrice et prof d’école en élémentaire, notre décision fut collégiale et unanime suite à 3 décès de parents la même année (fait rare heureusement mais qui hélas s’est renouvelé depuis). Notre décision fut unanime et suivie par nos collègues de maternelle. Plus de cadeaux pour la fête des mères ou des pères. Chaque année, lors des inscriptions, nous expliquons notre choix et même si certaines déceptions se lisent sur le visage de quelques parents, c’est vrai qu’égoïstement ce sont plus à certains enfants que nous pensons à ce moment là.

    Je crois qu’il existe autant de situations qu'il y a de classes et qu’il est impossible de satisfaire tout le monde. J’entends bien le fait que cela puisse permettre d'établir un contact enseignant-parents mais pour ma part, je suis très attentive à ne pas infliger une souffrance inutile à un enfant dont le modèle familial est différent de ce que l’on nomme « la norme » (et déjà même le terme me choque !).

    Certains enseignants pensent que ces moments peuvent être aussi l'occasion de parler du décès, du divorce, de la séparation, de l’absence, des familles monoparentales, homoparentales, des témoins de Jéhovah … nous, à l’école, nous organisons des débats philo de la grande section au CM2 pour aborder plus sereinement ces sujets.

    Les enfants continuent de fabriquer des objets, des cartes, de rédiger des poèmes pour de multiples occasions. Ils ont alors le loisir d’offrir leurs trésors à qui ils le souhaitent ou même de le garder précieusement pour eux. Pas besoin d’instituer un moment pour papa ou pour maman à une date fixe.

    RépondreSupprimer
  8. Elsaxelle vient d'aborder le sujet que je voulais te soumettre justement. Mes petites filles jumelles ont perdu leur maman dans des circonstances dramatiques (suicide) quelques jours, avant la fête des mères il y a 2 ans.. Je n'ai pas abordé le sujet concernant ce petit cadeau qu'elles avaient dû préparer (ou pas), avec mon fils, l'an dernier. Cette année, la donne est un peu différente étant donné que mon fils a une nouvelle compagne et forme avec elle et ses 3 enfants, depuis quelques mois, une "petite" famille recomposée. Joanne et Célia l'appellent Maman et la considère vraiment comme telle et le lui ont maintes fois confirmé "Maman est morte et tu es notre nouvelle maman" et ne tarissent pas de "Maman je t'aime". Elle les considère tout à fait comme ses filles et les adore de même.. Bien sûr ce sont des cas rares, Dieu merci !.. Mais je suis curieuse de savoir comment tu appréhendes ces situations douloureuses.. Pas évident.. Je n'ai pas demandé (ils vivent à 6000 km) si cette année, comme elles ont changé d'école, elles ont fait quelque chose.. Si j'y pense, je demanderai... Dommage à quelques jours près, j'aurais eu la réponse de suite, ma "belle-fille" de passage en métropole, était chez moi justement.. Tu sais, j'adore suivre ton travail avec tes petits, ainsi je peux imaginer ce que font mes jujus en classe.. (maternelle moyenne section, bientôt la grande !).. Bises !

    RépondreSupprimer
  9. J'avais déjà répondu à cette question pour la fête des mères.
    Le témoignage d'Elsaxelle vient étayer notre abandon à l'école, de ces ' passages obligés'. : 2 parents sont partis cette année.
    Nous mettons tout notre coeur à célébrer les liens enfants-parents dans nos fêtes d'école: Dans 12 jours une danse participative.
    D'un point de vue personnel: je ne suis pas fan. Mes enfants le savent, mes parents aussi. Je préfère être présente au quotidien, en pensée ou en action.
    Biz

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Chrys
    je suis instit en maternelle et je ne fais pas de cartes pour les fêtes des pères et mère. Je trouve que les situations sont parfois trop douloureuses pour certains enfants et je préfère éviter de les confronter à un manque;
    Fête des pères : il y a beaucoup d'enfants qui ne connaissent pas le père, tous les ans au minimum 1
    Fête des mères : les situations sont parfois complexes. Je travaille à Paris et l'année dernière par exemple j'avais dans ma classe deux enfants issus de couples homo femmes. Donc ....dans un des cas pas de père et il n'y aurait pas eu de carte pour "la belle-mère"
    Bref je préfère ne pas fêter ces deux fêtes et mes collègues aussi;
    J'en parle aux parents en début d'année, et surtout je fais beaucoup de choses par ailleurs, il y a beaucoup d'événements à côté (Chorale, carnaval, spectacle, sorties...) et ça passe bien chez les parents

    Par ailleurs Chrys j'aime beaucoup tes photos. Tu les prends souvent à partir des épaules de celui que tu prends en photo. Cela me fait penser à un blog "eveil et philosophie" par josé qui est prof de philo.
    Va jeter un coup d’œil !
    Amicalement
    Lorene
    http://eveilphilosophie.canalblog.com/archives/autoportrait_en_premiere_personne/index.html

    RépondreSupprimer
  11. la fête des pères se fête moins parce que la paternité...y a rien de moins certain!!!

    RépondreSupprimer
  12. Pour quoi ne pas faire un cadeau de fin d'année pour la famille ?
    L'école de mes enfants ne faisait rien (trop de familles décomposées) mais je regrette de ne pas avoir eu de "bricolage" !
    J'adore toutes tes idées et les réalisations...
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  13. Il est vrai que certains enfants ont malheureusement des situations complexes avec des parents disparus ou absents mais je pense qu'il faut quand même prévoir un petit bricolage (ou mieux une carte avec un poème que l'enfant apprend) que l'enfant pourra offrir à la personne de son choix. Chaque enfant a heureusement toujours quelqu'un qui veille sur lui et à qui il voudra faire plaisir. De toute manière les slogans commerciaux vont lui rappeler douloureusement qu'il est différent et ce n'est pas parce que l'école gomme la fête des mères qu'il sera moins malheureux. En ces temps où tout s'achète, passer du temps, s'appliquer pour quelqu'un qu'on aime me semble indispensable et pas si fréquent..... Il me semble aussi important de formaliser le but de cette activité (et non pas de dire : "tu offriras l'une de tes productions de l'année à la personne de ton choix" ). Nos enfants n'ont pas tant d'occasions de montrer leur reconnaissance et ses souvenirs restent présents à vie.

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE!