dimanche 22 novembre 2009

Petit dèj (Part two)

Je me suis réveillée tôt ce matin.

Comme si j'allais bosser.

C'est un peu frustrant.

Mais les yeux sont ouverts, l'esprit travaille,

il faut se lever car le sommeil ne viendra plus.


Petit-déjeuner.

Avec mon chat qui tourne, qui miaule,

qui veut un peu d'attention puis s'impose.

Il prend place, lové sur mes jambes et

plus rien ne bouge. Il est là et ne partira pas.

Je ne sais si vous lisez la poésie.

Personnellement,

je n'en suis pas lectrice bien que j'ai quelques recueils de

classiques.

Je connais quelques poésies mais je ne pars pas à la découverte.

Bref !

Voilà une poésie (de chat) que j'aime.


Le Chat

Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum,
Nagent autour de son corps brun.

Baudelaire, Les fleurs du mal


Nous avons tous eu, durant notre scolarité,

à apprendre des poésies.

Vous aimiez?

Vous vous souvenez de certaines?


8 commentaires:

  1. Je me disais bien que ça me disait quelques choses, pendant ma pèriode scolaire, je ne lisais que ce bouquin en long en large et en travers, suis FANNNNN

    RépondreSupprimer
  2. madamezazaofmars22 novembre 2009 11:10

    Baudelaire, j' aime Baudelaire, les fleurs du mal reste mon recueil favori ...

    RépondreSupprimer
  3. Je me souviens effectivement de deux ou trois poésies apprises en primaire. Enfin, je ne m'en souviens pas tout à fait mais elles m'ont laissé des traces : L'albatros de Beaudelaire (je crois !), Il pleure sur mon coeur comme il pleut sur la ville de Verlaine, et Tu seras un homme mon fils de Rudyard Kipling.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup un poème de G.Apollinaire où il dit "Faut-il qu'il m'en souvienne
    La joie venait toujours après la peine"
    A méditer sous la grisaille de ce dimanche.
    Et ce n'est pas tous les jours que Réglisse a droit à un beau poème !

    RépondreSupprimer
  5. j'avais du mal de retenir les poèsies ... pas trop fan!
    Mais j'avais apprécié les Fleurs du Mal de Baudelaire !
    Il est superbe ton chat !

    RépondreSupprimer
  6. j'aimais bien... mais ça fait bien longtemps que je ne lis plus de poésie...

    RépondreSupprimer
  7. Il est trop beau ton chat :D! Sinon, oui j'adorais apprendre les poésies...un peu moins les réciter devant tout le monde LOL. Bisous!

    RépondreSupprimer
  8. Je n'étais pas très fan de poésie et les souvenirs ont peu à peu disparu.

    Verlaine : Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
    D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime,
    Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même
    Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend.

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE! ÉCRIVEZ QUELQUES CHIFFRES POUR TENTER DE BROUILLER LES ROBOTS MENTEURS!