lundi 7 décembre 2020

KAPLA dans ma classe

Une série de constructions à réaliser avec les KAPLA de la classe. 

Vous pouvez également utiliser les buchettes des marques MECABOIS ou bien JOUECABOIS qui ont l'avantage d'être moins chères que la marque d'origine.

Dater les constructions réussies sur une fiche "brevet"... ou pas! Pour réussir la construction, il faut qu'elle soit reproduite à l'identique: nombre de pièces utilisées, étages réalisés, inclinaisons des pièces...

Deux exemples des constructions à reproduire:






Travail de mes GS:





Brevet KAPLA


Les modèles et le brevet sont téléchargeables ICI








vendredi 4 décembre 2020

Noël: idées en vrac


En vrac, différentes idées autour de Noël.

1/ Avec les PS:

C'est simple et les enfants ont été très contents de leur travail. Moi aussi. Réalisation faite dans le cahier.
1/ coller les formes sur le sapin-triangle.
2/ coller le sapin dans le cahier de travail. Gommettes étoiles + points d'encre dorée au coton tige.





2/Avec les PS et les MS



POUR LES PS: manipulation avec les pinces de bois. Les placer correctement pour simuler les branches tombantes du sapin. Placer l'étoile en haut et les cadeaux au pied.
.
POUR LES MS: plusieurs séances.
.
1/ Comme les PS pour la manipulation. Puis le sapin dessiné sur l'ardoise avec les cadeaux.
.
2/ Au doigt, dans le sel: Tracer un sapin. Tracer un cadeau. Dans le cahier: dessiner les branches tombantes des sapins puis des cadeaux.
.
3/Peinture du sapin à la brosse à dents.




3/ Avec les GS
Le sapin symétrique.



APPROCHE DE LA SYMÉTRIE avec les GS.
Il faut une feuille 24x32 préalablement pliée en deux.
Je leur montre la réalisation du sapin en expliquant.



1/Peinture du tronc dans la pliure de la feuille. Peinture des branches tombantes, des boules rouges et jaune d'un seul côté. Pliage et appui en frottant. On déplie la feuille: WAOUHHH!
2/ Quand c'est sec, colle et paillettes rouges dans les boules rouges. Cadre au doigt à l'encre dorée.



4/Avec les GS: SAPINS A LA REGLE

Pour réinvestir l'utilisation de la règle, les enfants ont dessiné deux sapins.



Tronc et branches à la règle. Branches tracées d'abord au vert foncé puis intercaler d'autres branches en vert clair. Sol noir au stick de gouache. Graphismes divers au feutre noir. Paillettes collées au sol.



5/ Avec les PS

MISE EN COULEUR avec les PS.
Savoir colorer à l'encre, c'est savoir maîtriser son geste, ne pas se précipiter, presser légèrement le pinceau au bord du pot pour éviter les gouttes, déplacer délicatement son pinceau pour ne pas faire de trou à la feuille ( ce n'est pas une feuille canson)... Bref ça s'apprend.
Puis ensuite on choisit son Chunkie et on fait les points autour pour le cadre.
Pour le confort de travail et une réalisation plus aisée, les enfants sont debouts. Les chaises sont retirées. Doc à retrouver dans FICHIERS POUR NOËL EN MATERNELLE: ICI.  




6/ Avec les GS

LA ROUTE DES SAPINS avec les GS.
J'ai placé 6 feuilles A3 sur le chevalet. La première est pour moi. J'ai peint une route qui traverse les feuilles. Chacun sa feuille.
Je peins mes sapins, à toi.
Je peins le sol, l'herbe et la terre, à toi.
Quand c'est sec.
Il fait très froid et le sol est tout gelé.(colle et paillettes).
Il neige (peinture noire).
Il neige encore (encre argent)
Voilà une belle route affichée.




7/ Avec les MS/GS

LES SAPINS GRAPHIQUES avec les MS et les GS. Une activité graphique qui permet de réinvestir de belle façon les graphismes qu'on sait faire.
Feuilles noires 50x65 coupées en 3.
Sapins blancs et pieds préparés au massicot.
Feutres fins noirs.
Stylos blancs pointe fine pour les flocons..
Peinture nacrée pour les points de neige.
Stick de gouache blanc pour le sol.





8/ Boules de Noël avec les PS/MS/GS

DÉCORATIONS DE NOËL avec les élèves. Récup de carton.






9/ Avec les MS/GS: Sapins

1/ peinture nacrée au fond. Ni trop près ni trop loin du bord.
2/ graphismes au feutre.
3/ découpage collage du sapin
4/guirlande au stylo blanc, gommettes, neige au coton tige.




10/ Sapins avec les MS/GS

J'avais depuis des années des sapins découpés dans des pochettes cartonnées ( si vous remontez patiemment les créations de Noël sur le blog, vous verrez). Je les ai utilisés pour masquer une partie de la feuille canson ( sapins + patafix). Feuille 24x32.

1/contour du sapin et traits noirs
2/ craies grasses
3/enlever le sapin puis encre
4/étoile autocollante en feutrine et gommettes
5/cadre au stick de gouache





11/ Photophores avec les PS/MS/GS

Décoration pour la maison avec les élèves de PS, MS et GS.
Des pots de yaourt en verre, du papier de soie, du vernis colle et des paillettes rouges.
Enduire le pot de vernis colle.
Cacher tout le blanc de la colle avec le papier de soie.
C'est nous qui avons passé la dernière couche de colle pour tout lisser. On en profite pour mettre le prénom sur un mini papier au fond.
Quand c'est sec, les enfants passent le bord du lumignon dans un ramequin de colle puis de paillettes. Magie assurée.






12/ Pommes d'ambre avec les PS/MS/GS

Des oranges, des clous de girofle, un zesteur. Et une odeur de fête en classe!
Au choix: une spirale ou des lignes faites au zesteur par l'adulte et c'est parti! On enfonce des clous de girofle.
Pour deux ou trois petits, nous avons fait quelques trous au cure dents pour faciliter le travail et maintenir la motivation. Car cela prend du temps.







dimanche 15 novembre 2020

EDUCATION A L'IMAGE

 Je travaille en maternelle. J'ai une classe de PS/MS/GS. J'aime la photographie. J'ai décidé de proposer des séances d'EDUCATION A L'IMAGE à mes élèves. 

J'entame la 3ème année. Voici les images choisies pour cette troisième année. 

(Je complèterai cet article au fil des semaines.)

Pour connaître le détail, les explications et les supports de ces séances: ICI

Vous y trouverez:

Le déroulement de ma séance

Les photos présentées à projeter

Le document à reproduire pour garder une trace dans la classe.


Je débute ces séances en novembre quand le groupe est capable de rester 30 minutes assis à regarder et s’exprimer sans que cela soit problématique. Les enfants lèvent le doigt pour parler afin d’apprendre à ne pas couper la parole. Ils restent assis mais peuvent se lever, si besoin, quand ils prennent la parole pour montrer au groupe un élément de l’image.


SEANCE 1: ROBERT DOISNEAU

Nous commençons avec l’humour de Robert DOISNEAU et une série de photographies intitulée BALLADE POUR VIOLONCELLE ET CHAMBRE NOIRE. Le violoncelliste Maurice Baquet et le photographe ont ensemble imaginé des mises en scène amusantes et loufoques. Cela a duré plusieurs années. J’ai choisi quatre photographies pour mes élèves. En voici une:




SEANCE 2 : CHRONOPHOTOGRAPHIE

Cette deuxième séance est consacrée à la CHRONOPHOTOGRAPHIE. Ce n’est pas récent mais très intéressant car c’est en quelque sorte l’origine du cinéma ou du dessin animé. La chronophotographie, c’est prendre successivement plusieurs photographies qui permettent de voir le mouvement et ainsi les différentes phases d’un déplacement. D’UNE PART il faudra comprendre que c’est la même personne photographiée plusieurs fois et D’AUTRE PART que cela permet de bien voir les mouvements rapides.




SEANCE 3: PORTRAITS DE MAINS

Cette troisième séance est consacrée à la photographie qui joue avec les doigts de la main. Notre monde visuel est saturé d’images, prenons le temps de les regarder et disséquer. Parfois, nous n’allons pas plus loin que comprendre ce qui est vu dans une photographie et COMPRENDRE COMMENT ELLE A ÉTÉ FAITE.




SEANCE 4: ELINA BROTHERUS

Cette quatrième séance est consacrée à la photographe contemporaine Elina BROTHERUS qui a réalisé une série de photographies intitulée REGLE DU JEU. Ici : REGARDEZ LONGTEMPS DEUX OU TROIS ORANGES.



SEANCE 5: JR

Cette cinquième séance est consacrée au photographe JR, et plus particulièrement à la photographie qui s’affiche dans l’espace commun. D’où mon choix des images du projet INSIDE OUT initié par le photographe français JR. Il s’agit d’un projet participatif. Personnellement j’ai connu ce projet en 2011 à Arles lors des Rencontres de la photographie. JR parle d’EXPO DE RUE. N’hésitez pas à vous renseigner sur le projet Inside Out.
Conférence JR: ICI
Au Panthéon! : ICI
Album RSF: ICI

JR: Au Panthéon!




SEANCE 6: LA PRISE DE VUE EN PLONGEE 

Cette sixième séance est consacrée à un aspect technique : l’angle de prise de vue et particulièrement LA PLONGÉE. Pour entrer en matière avec les enfants et chatouiller leur regard, j’ai opté pour les photographies de l’artiste PATRICK TOSANI. Il s’agit de photographies de têtes prises en plongée puis de pantalons rigidifiés et photographiés également en plongée. Les têtes semblent comme isolées du reste du corps car le photographe a placé autour du cou du modèle un fond blanc en carton.

Pour plus d'infos sur cet artiste, suivez ces liens ICI et ICI.




SEANCE 7: LA SURIMPRESSION

Cette septième séance est consacrée à un aspect technique : LA SURIMPRESSION ou DOUBLE EXPOSITION. La surimpression est possible au moment de la prise de vue (notamment quand le photographe travaille en argentique) ou lors du développement (soit avec deux négatifs, soit grâce à un procédé numérique). Pour surprendre leur regard, j’ai opté pour une photo que j’aime beaucoup, une photo de 1932 de Wanda WULZ (car j’ai trouvé sur le net les 2 images d’origine). Cela me permet d’affiner les explications données aux enfants. Il s’agit d’une surimpression de deux portraits.



SEANCE 8: LA PRISE DE VUE EN CONTRE PLONGEE


Cette huitième séance est consacrée à un aspect technique : l’angle de prise de vue et particulièrement LA CONTRE PLONGÉE. Pour entrer en matière, je propose une photo assez simple à « lire » car proche du vécu des enfants (les arbres + le fait de regarder en l’air car les enfants sont à l’évidence plus petits que les adultes).


SEANCE 9: LA PHOTOGRAPHIE ANIMALIERE

Cette neuvième séance est consacrée à la photographie animalière avec Nick BRANDT. Ce photographe travaille sans zoom et s’approche au plus près de l’animal dans son lieu de vie.
Liens pour en savoir plus sur ce photographe: ICI et ICI


SEANCE 10: PHOTOGRAPHIER DE NUIT

Cette dixième séance est consacrée à la photographie de nuit avec KARIM KAL. Il photographie la nuit en utilisant un flash de courte portée ce qui met l’accent sur quelques détails seulement. Avec les enfants, il s’agira de déterminer ce qui est photographié en lisant les indices donnés par l’image.

- Deux courtes vidéos à consulter sur le site du CENTRE PHOTOGRAPHIQUE D’ILE-DE-FRANCE :
  Une version adulte et une version enfant: ICI
- Un débat sur le thème de la nuit avec Karim KAL (à partir de 25:42): ICI




SEANCE 11: LA PHOTOGRAPHIE MISE EN SCENE

Cette onzième séance est consacrée à la photographie mise en scène avec CORINNE MERCADIER. La photographe construit ses images en choisissant un lieu, des personnages, des objets. Avec les enfants, il s’agira d’une part d’identifier ce lieu et les objets utilisés et d’autre part voir que la photographe « construit » ses photographies par ses choix et l’action qu’elle demande aux personnages. Bien sûr, ce ne sera pas exprimé de cette façon avec les jeunes enfants.

Liens:
  • Série SOLO de Corinne Mercadier: ICI
  • Vidéo : ICI


SEANCE 12: LA PHOTOGRAPHIE CULINAIRE

Cette douzième séance est consacrée à la photographie selon un protocole répétitif avec Benjamin RONDEAU. Il s’agit de photographier un sujet choisi en respectant toujours les mêmes règles de prise de vue. Bien sûr, avec les enfants, il est difficile de parler en ces termes cependant on peut montrer la répétition. il y a un aspect quasi ethnographique dans ce type de photographie.

Durant une année scolaire, Rondeau, professeur de français a photographié méthodiquement 64 plateaux-repas qui lui ont été servis à la cantine du collège Cotton du Blanc-Mesnil.





SEANCE 13: L'AUTOPORTRAIT

Cette treizième séance est consacrée à l’autoportrait. Pour que les enfants aient une compréhension simplifiée de l’autoportrait, j’ai choisi des autoportraits réalisés avec un ou des miroirs (ainsi on distingue la présence de l’appareil photographique). Tous les enfants connaissent le processus du reflet dans un miroir. De nombreux photographes ont réalisé des autoportraits en prenant en photo leur propre reflet. Aujourd’hui, avec l’apparition des téléphones portables, nous parlons non plus d’autoportrait mais de selfies. C’est une pratique courante et répandue. 






SEANCE 14: LE FLOU

Cette quatorzième et dernière séance de l’année est consacrée au FLOU. En photographie, le flou peut avoir différentes causes : le type de technique/appareil utilisés, la vitesse d’obturation, la vitesse de l’objet photographié, le mouvement du photographe. C’est difficile de faire ces distinctions avec les jeunes enfants. Ici, il s’agit simplement d’aborder cette notion (flou/net), repérer les parties floues de l’image. Et peut-être voir qu’il y a une question de vitesse ou de mouvement là-derrière...