mardi 15 septembre 2009

Un Prophète

Au cinéma...

Les films d'AUDIARD me plaisent.

Vous vous souvenez de ça???






Si vous n'avez guère d'idée pour le choix de votre prochain ciné,

si vous hésitez,

je vous propose d'aller voir LE dernier AUDIARD: Un Prophète.

Il est excellent!

Je ne vous en ferai pas un résumé.

Mais ce film pose de nombreuses questions sur la vie carcérale.

Je vous mets le lien du site du film.

Peut-être y a-t-il quelques exagérations???

Nous avons entendu tout et son contraire ces derniers temps,

suite à la sortie du film.

M'enfin,

on sait bien que l'état des prisons françaises n'est pas reluisant!

A ce propos, rappelons que ROBERT BADINTER ne cesse de se battre

pour une humanisation des prisons françaises

afin que cette cause soit reconnue CAUSE NATIONALE .

Je cite quelques phrases d'un article qu'il a écrit:

TROIS raisons pour l'HUMANISATION des prisons françaises.

"La première est le respect de la personne humaine.

Hormis les exigences strictement limitées de la sûreté individuelle et collective en prison, le détenu demeure titulaire de tous les droits de l'homme et du citoyen. Ce principe-là ne doit jamais être perdu de vue dans une démocratie.

La deuxième raison est l'intérêt général.

Lutter contre la délinquance et prévenir la récidive commandent que les prisons cessent d'être des foyers du crime, d'où nombre de détenus, notamment les plus jeunes, sortent bien plus dangereux qu'ils n'y sont entrés.

Enfin, et c'est le troisième motif,

combien de temps encore souffrirons-nous d'être montrés du doigt, dénoncés par des instances internationales et humanitaires comme une nation dont les prisons démentent nos prétentions à proclamer la France patrie des droits de l'homme ! (.... )Nous ne pouvons plus persister dans cette acceptation séculaire de prisons indignes, alors qu'il ne faut que du courage politique pour en finir avec cette honte nationale."

Une autre citation de Badinter :

"Quand nous avons introduit la télévision dans les cellules, on a ricané : "Et pourquoi pas le champagne ?" Depuis, j'ai compris qu'il existe une loi d'airain en matière carcérale : vous ne pouvez pas porter les conditions de vie des détenus au-dessus de celles des travailleurs les plus défavorisés. La prison est ainsi comme le négatif de l'état de la société."

Et oui, la société a du mal à accepter l'humanisation de l'incarcération...


ET SI VOUS N'ALLEZ PAS AU CINE,

vous pouvez toujours vous rabattre sur la télé ! ! !

Demain soir sur ARTE: deux films

1/ Hana-bi, feux d'artifice

2/ De battre mon cœur s'est arrêté.


9 commentaires:

  1. oui, moi aussi le film m'a fait beaucoup d'effet.....

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé "Sur mes lèvres", un petit moins "De battre mon coeur s'est arrêté", et je n'ai pas vu passer "Un prophète", qui dure quand même 2h et demie.
    Malheureusement, je ne pense pas que ce soit bien exagéré. On se doute bien tout de même que les différentes mafias ne controlent pas toutes les prisons.
    Ici, c'est La Centrale, de la grosse prison, genre Fleury Mérogis.
    Quant à la corruption des gardiens de prison, c'est sur ce point que je me suis demandée s'il n'y avait pas une exagération.

    RépondreSupprimer
  3. Le critique d'Europe1 que j'aime bien avait dit que c'était LE film à voir, mais j'ai un peu peur d'être démoralisée...

    RépondreSupprimer
  4. va falloir que j'y mette les pieds pour ce film!
    bizzzzzzz

    RépondreSupprimer
  5. madamezazaofmars16 septembre 2009 16:15

    Il faut absolument que j' y aille, je m' etais promis de ne pas le rater, tu me confortes dans cette option ...

    RépondreSupprimer
  6. @ Sofiasophie: Un très bon AUDIARD!!!

    @ Vanoue: mais c'est sincère. Pour que les détenus sortent "meilleurs" qu'ils ne sont entrés, c'est la seule voie!

    @ Céline: j'ai eu la même réflexion que toi!!!

    @ Sylvie: Démoralisée non, questionnée oui.

    @ Maniguette: je t'y encourage!

    @ Zaza: Oui, vas-y le film vaut le détour!!!

    RépondreSupprimer
  7. Samedi soir c'est prévu!
    La bobine a été longue à arriver jusque notre toute petite ville mais elle est enfin là et nous n'allons certainement pas louper cela!

    J'aime beaucoup ses films.

    Certains de mes anciens stagiaires sont surveillants pénitentiaires, et je sens que les questions vont fuser car je dois les croiser en novembre...

    RépondreSupprimer
  8. J'y suis allée.
    La première demi-heure, j'ai cru que je ne pouvais pas, trop difficile, trop froid dans le dos et je n'ai pas regretté une seconde d'avoir fait ma "courageuse".
    J'ai beaucoup beaucoup aimé.
    Pas vu le temps passer. Bien. Très bien
    Merci pour ton article!!!

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE! ÉCRIVEZ QUELQUES CHIFFRES POUR TENTER DE BROUILLER LES ROBOTS MENTEURS!