jeudi 27 octobre 2011

La délicatesse



La délicatesse
DAVID FOENKINOS


Quatrième de couverture:

Nathalie et François sont heureux, ils s'aiment et semblent avoir la vie devant eux... Mais, un jour, la belle mécanique s'enraye. François décède brutalement. Veuve éplorée, le cœur de Nathalie devient une forteresse où même les plus grands séducteurs vont se heurter.
Sauf un : Markus, un collègue terne et maladroit, sans séduction apparente. Sur un malentendu, il obtient de la belle un baiser volé. Pour cet outsider de l'amour, c'est un signe du destin : il se lance à sa conquête... tout en délicatesse.

Ma lecture:

Bien que le roman soit intéressant du point de vue de l'histoire, c'est sa construction qui a vraiment retenu mon attention.  Elle est originale. Les chapitres narratifs sont séparés par des pauses, des respirations, des digressions qui m'ont amusée.


Nathalie et François envisagent de partir en voyage: hop, les trois destinations sont listées.
Nathalie revient au travail après le décès de François: définition du mot "délicat" selon le Larousse.
Nathalie, dans un élan incontrôlable,  embrasse Markus, un collègue de travail: extrait d'analyse du tableau de Klimt.
Nathalie et Markus dînent dans un restaurant italien: recette du risotto aux asperges.
Des rumeurs parcourent leur lieu de travail: Déclaration d'Isabelle Adjani.
Etc....


J'avais déjà senti cette "touche Foenkinos" dans un précédent roman (Le potentiel érotique de ma femme) mais que j'avais moins aimé que celui-ci.  Il faudrait peut-être que le roman soit plus étoffé pour en faire un chef d’œuvre mais il est agréable à lire!!!!


Belle journée à vous!


Vous trouverez toutes mes lectures ICI.

24 commentaires:

  1. je l'ai lu parce que tout le monde en parlait et qu'il était mis en avant partout, il m'a déçue, je l'ai trouvé un peu plat et je n'ai pas réussi à " m'y croire ".
    j'espère que ça sera différent pour le choeur des femmes, on m'en a tellement parlé.

    RépondreSupprimer
  2. Oui moi aussi, je l'avais trouvé vraiment agréable car divertissant; en revanche, j'en ai lu un autre ensuite, je ne sais plus lequel mais ce style divertissant retrouvé une seconde fois m'a lassée.
    Je suis en train de lire "les souvenirs" et le ton a changé, cela me rassure :)

    Maman-mais-pas-seulement: Le choeur des femmes c'est vraiment autre chose ça permet une réflexion sur ce que nous admettons à contre coeur: les visites chez le gynéco!

    RépondreSupprimer
  3. Dans un monde de brutes, est-ce un délit, la délicatesse ?

    RépondreSupprimer
  4. Mine de rien, Foenkinos, avec un ton léger, creuse en profondeur le quotidien et les sentiments.
    Je lis en ce moment "Les souvenirs", je trouve qu'il y a gagné en maturité mais du coup, c'est bien moins divertissant...La preuve, c'est que je reporte tous les soirs le moment de l'ouvrir, de peur d'y affronter une réalité pas toujours délicate...

    http://kty1963.canalblog.com/archives/2009/10/30/15616568.html
    http://kty1963.canalblog.com/archives/2009/10/29/15594686.html

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  5. Agréable à lire, c'est tout à fait ça! Et je trouve que le titre a été très bien choisi ;o)

    RépondreSupprimer
  6. Ta vocation, c'est libraire ou bibliothécaire. Je suis époustouflé sur ta manière de faire tes compte-rendus.
    Dommage, pour moi, que je ne prenne pas le temps de lire...
    Bonne journée, Chrys!

    RépondreSupprimer
  7. Je l'ai lu cet été et j'ai beaucoup aimé la légèreté de ce roman. C'est facile à lire et tout en délicatesse ... un titre tout à fait à propos. J'ai prévu de lire son dernier roman.

    RépondreSupprimer
  8. Un roman très sympa, à lire d'une traite pour un régal de l'esprit.

    RépondreSupprimer
  9. Il fait du bien à tout le monde ce roman! J'hésitais la dernière fois à le prendre, je crois que je vais craquer rapidement!

    RépondreSupprimer
  10. C'est certainement le prochain que je vais lire....

    RépondreSupprimer
  11. Seulement hier j'ai pu visiter avec du temps votre blog.
    J’ai été ravi de connaître vos belles images, très bien choisies, enrichissant vos excellents textes, toujours culturels. Toutes mes félicitations pour votre magnifique blog.
    Je suis un écrivain brésilien de Rio de Janeiro qui a écrit LA BÊTE DES MILLE ANS sur la Tapisserie médiévale de l’Apocalypse, logé au Château d'Angers au Pays du Loire.
    Je serais très content de vous recevoir dans mon blog: www.abestados1000anos.com.br, car il y a beaucoup de pages et textes explicatifs en français sur mon livre.
    Je vous remercie de pouvoir conter avec votre visite, qui me fera beaucoup de plaisir.
    Merci d’avance pour votre intérêt et curiosité

    RépondreSupprimer
  12. Le roman est chouette, mais les souvenirs est carrément au dessus ! A lire absolument !

    RépondreSupprimer
  13. Bravo pour le compte rendu !
    C'est délicat ..... j'avais bien aimé.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  14. Ca fait un moment que je l'ai acheté, mais je ne l'ai pas encore lu...

    RépondreSupprimer
  15. Moi j'ai adoré le style. Un vrai régal. A conseiller pour être dévoré.

    RépondreSupprimer
  16. Coucou Chrys, je suis de retour et je tenais à te féliciter pour ton post précédent. Je suis bluffée ! Tu fais un boulot magnifique et je suis ravie de connaitre par blog interposé, une personne aussi rare que toi...Voilà qui est dit en toute sincérité. Il ne me reste qu'à te souhaiter une bonne soirée. A plus tard, demain ??? Sûr ! Bisouxxx

    RépondreSupprimer
  17. Tu me donnes toujours envie de lire!

    RépondreSupprimer
  18. ...tout comme moi... j'aime tes récits sur ce que tu lis.;;-))))

    RépondreSupprimer
  19. Je l'ai acheté un peu par hasard entre 2 TGVs et je l'ai trouvé... en fait, rien de pertinent ne me vient à l'esprit pour le décrire: il porte juste extrêmement bien son titre - tout en Délicatesse!

    RépondreSupprimer
  20. J'avais également aimé ce roman et projette de lire son dernier "Les souvenirs". http://theaujasmin.blogspot.com/2009/09/la-delicatesse-david-foenkinos.html

    RépondreSupprimer
  21. C'est grâce à ce roman que j'ai découvert l'auteur, j'ai adoré ! Bien plus que Le potentiel érotique.. qui lui m'avait déçu, comme quoi !

    RépondreSupprimer
  22. Je viens de le terminer et partage entièrement ton avis. La forme de ce texte est vraiment innovante, c'est cela surtout qui m'a plu!
    Spiruline
    http://regardevoir.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  23. tout le monde en parlait en bien, je l'ai lu, j'ai été déçue !

    RépondreSupprimer