vendredi 28 décembre 2012

Certaines n'avaient jamais vu la mer


JULIE OTSUKA
Certaines n'avaient jamais vu la mer


Quatrième de couverture:

Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l’Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.
C’est après une éprouvante traversée de l’Océan pacifique qu’elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.
À la façon d’un chœur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d’exilées… leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l’humiliation des Blancs… Une véritable clameur jusqu’au silence de la guerre et la détention dans les camps d'internement – l’État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l’oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n’avaient jamais existé.

Ma lecture: 

Au début du siècle dernier, des femmes et jeunes filles japonaises embraquent pour les États-Unis où un homme, futur époux, les attend. Une photo est leur seul lien avec ce fiancé qu'elles découvriront après la traversée. Sur le bateau, elles imaginent, rêvent, espèrent ou se désespèrent. Arrivées auprès de ce mari, elles regrettent, renoncent, endurent, enfantent, affrontent, travaillent... Parfois une vie meilleure se présente. Rarement. 

On peut regretter le style de l'écriture:  cette accumulation de faits, de vécus, de bribes comme le serait un listing mais c'est aussi le témoignage d'une diversité de ressentis, d'histoires personnelles. Car finalement, en lisant ce roman, on ne s'attache pas à un personnage particulier mais à une histoire, une traversée, une destinée d'un ensemble de femmes immigrées forcées de continuer à vivre sur cette terre lointaine.  Donc à défaut de s'attacher à l'une ou l'autre (on n'en a pas le temps), on les accompagne toutes. 


Mes lectures ICI.


15 commentaires:

  1. Je voudrais bien lire ce livre.....(mais n'achetant pas sur internet, ce sera pour dans 1 an ou plus....)
    Vu son nom de famille, l'auteure est sans doute de pere (?) japonais.

    RépondreSupprimer
  2. Le thème est intéressant. Apparemment, dommage de l'avoir traité au travers de multiples histoires.

    RépondreSupprimer
  3. Le thème était certes intéressant, mais le livre ne m'a pas frappée - je m'y suis vite ennuyée...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu de bonnes critiques de ce livre mais je ne sais pas pourquoi, j'ai peur d'être déçue si je me lance! Et tu n'as pas l'air très emballée...

    RépondreSupprimer
  5. le personnage principal est finalement la femme en elle-même, et non une-telle ! j'attends de pouvoir me le procurer, c'est un livre qui me fait très envie depuis un moment déjà !

    RépondreSupprimer
  6. Moi je l'ai lu comme un documentaire en fin de compte. Alors qu'au début je pensais me diriger vers un roman. Il ne restera pas parmi mes livres fétiches.

    RépondreSupprimer
  7. Il est dans ma pile à lire...j'ai donc hâte...
    Amicalement...

    RépondreSupprimer
  8. (¯`v´¯)
    `*.¸.*´
    ¸.•´¸.•*¨) ¸.•*¨)
    (¸.•´ (¸.•´ .•´ ¸¸.•¨¯`•. Coucou Chrys :o) !

    Voilà la fin de l'année 2012 arrivée !
    JE TE SOUHAITE UNE BELLE ANNÉE 2013
    Qu'elle t'apporte tout ce que tu peux souhaiter et bien plus encore !
    JE T'EMBRASSE très fort !!!!
    Meilleures et douces pensées de Thaïlande !
    ✿ ❊ ✿ ❊ ✿ ❊ ✿

    RépondreSupprimer
  9. Je suis justement entrain de le lire. C'est vrai que le style, comme une longue énumération, est particulier. En ce qui me concerne, j'en lis quelques pages par jour pour ne pas me lasser et savourer la densité de ce texte. L'histoire de ces femmes est souvent très lourde mais jamais l'écrivaine ne sombre dans le larmoyant, ce que j'apprécie.Je découvre un pan d'histoire qui m'était totalement inconnue, ce n'est toutefois pas un livre coup de coeur. Bon dimanche Chrys!

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour la lecture, je vais le mettre dans ma liste d.achats de 2013!

    RépondreSupprimer
  11. J'y ai pensé lors de sa sortie mais au final j'ai préféré laisser tomber ... je confirme !

    RépondreSupprimer
  12. Pas ce qu'il me faut pour le moment!
    j'en profite pour te souhaiter une belle et heureuse année 2013. Bizz

    RépondreSupprimer
  13. Bonne nuit de Saint Sylvestre, Chrys, et bonne année 2013!!!

    L'histoire semble très attirante,... maintenant je suis en train de lire LES BRUINES DE LANESTER, de Jean Failler, un romancier bréton qui écrit surtout des polars... tu le connais?

    Gros bisous,
    Paloma

    RépondreSupprimer
  14. ahhh c'est marrant ça...je l'ai lu également et fini depuis trois jours. J'ai justement aimé le style de l'écriture qui m'a d'ailleurs donné envie de le travailler en lecture à voix haute avec ma compagnie...perhaps ! J'aime ce rythme incantatoire ;)

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE! ÉCRIVEZ QUELQUES CHIFFRES POUR TENTER DE BROUILLER LES ROBOTS MENTEURS!