dimanche 28 février 2010

Chère Louise

Si un jour tu viens à Lyon, on pourra peut-être se rencontrer...

Tu promèneras probablement le long des quais de Saône.


Et là, juste en face, tu lèveras la tête et
tu verras la fresque des Lyonnais.



Si tu joues au touriste,
tu pourras prendre la pose entre Bocuse et Dard.


Et si tu aimes la poésie, tu lèveras ton nez.

Et tout là-haut, sur le balcon,
tu verras Louise Labé et Maurice Scève.



Tu seras sacrément ému(e) de penser à elle
et les sonnets qu'elle a écrits au 16ème siècle.

Parce qu'ils n'ont rien perdu de leur saveur
et qu'il est toujours si bon de les relire!

Comme tu aimes à te promener dans la ville,
tu iras Place Louis Pradel,
tout près de l'Opéra.

Tu reconnaîtras un peu.

Car tu es déjà venu(e) le 8 décembre.
C'était la fête des Lumières.



Oui, tu reconnaîtras un peu la fontaine.


Et te rapprochant, tu liras un vers de Louise Labé.

"Permets m'amour penser quelque folie"


Et, rentrant chez toi, tu le liras.

Sonnet XVIII

Baise m'encor, rebaise moy et baise :
Donne m'en un de tes plus savoureus,
Donne m'en un de tes plus amoureus :
Je t'en rendray quatre plus chaus que braise.

Las, te pleins tu ? ça que ce mal j'apaise,
En t'en donnant dix autres doucereus.
Ainsi meslans nos baisers tant heureus
Jouissons nous l'un de I'autre à notre aise.

Lors double vie à chacun en suivra.
Chacun en soy et son ami vivra.
Permets m'Amour penser quelque folie :

Tousjours suis mal, vivant discrettement,
Et ne me puis donner contentement,
Si hors de moy ne fay quelque saillie.


Traduction:

Embrasse-moi, embrasse-moi encore et encore :
donne m'en un de tes plus savoureux,
Donne m'en un de tes plus amoureux :
je t'en rendrai quatre plus chauds que braise.

Las, te plains-tu ? Viens, que j'apaise ce mal
en t'en donnant dix autres encore plus doux.
Ainsi mêlant nos baisers si heureux
jouissons l'un de I'autre à notre aise.

Alors chacun de nous aura une double vie.
chacun vivra en soi et en son ami.
Laisse-moi, Amour, imaginer quelque folie :

Je suis toujours mal, car je vis repliée sur moi,

et je ne puis trouver de satisfaction

sans me ruer hors de moi-même.


Si vous souhaitez lire d'autres sonnets de Louise Labé:

Cliquez SONNETS!

Si vous souhaitez connaître la fresque des Lyonnais:

Cliquez LYONNAIS


Ceci est ma participation au dimanche poétique chez:

19 commentaires:

  1. J'ai de plus en plus envie de venir visiter Lyon!!

    RépondreSupprimer
  2. sympa cette ballade lyonnaise! biz

    RépondreSupprimer
  3. Dis donc, c'est hot par chez toi en ce moment ! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Nous aurions pu nous croiser aujourd’hui puisque nous avons fait découvrir le plateau et les pentes de la Croix Rousse à ma belle-sœur puis nous sommes remontés des terreaux par le métro. Nous n'avons pas pensé au mur des lyonnais... mais nous avons admiré le mur des canuts.
    Bon courage pour la reprise du boulot.

    RépondreSupprimer
  5. La poesie sous cet angle là, j' aime beaucoup aussi

    RépondreSupprimer
  6. Rôoooooo....
    Les converses verte je veux les même!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  7. tres joli tour ! tu es toute mignonne!
    bisou
    alice

    RépondreSupprimer
  8. Chrys, c'est sublime ! Comme toujours !

    RépondreSupprimer
  9. Belle poésie de L. Labé, et également belle balade dans Lyon.
    Bonne reprise demain !

    RépondreSupprimer
  10. ah ben comme ça je saurai ! je n'y ai encore jamais mis les pieds !
    NB :super les converse vertes !!

    RépondreSupprimer
  11. J'adore Louise Labé, je relis avec plaisir ce sonnet...

    RépondreSupprimer
  12. Très belle participation, et j'adore la troisième photo!!!

    RépondreSupprimer
  13. C'est beau ici!
    Je découvre Lyon et redécouvre Louise

    RépondreSupprimer
  14. ce que j'aime "la belle cordière" et ce texte tout particulièrement

    RépondreSupprimer
  15. Lyon, un coin que je ne connais pas du tout, ça donne envie !
    J'ai de mauvais souvenirs avec la poésie en vieux français ( François Villon m'a marquée !!!) mais c'est sympa quand même de ne pas les oublier !

    RépondreSupprimer
  16. Excuse moi mais je vais faire un peu de hors sujet! je viens d'acheter ces converses et du coup là ta veste m'appelle, elle vient d'ou?

    RépondreSupprimer
  17. Je ne connais pas du tout Lyon, mais çà donne vraiment envie d'y aller!

    RépondreSupprimer
  18. Ahhhh Lyon... je ne connais que depuis peu de temps, mais quel bonheur cette ville, j'ai hâte de pouvoir y retourner!

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE! ÉCRIVEZ QUELQUES CHIFFRES POUR TENTER DE BROUILLER LES ROBOTS MENTEURS!