dimanche 23 mai 2010

Mojito!


Mojito, hier, pour l'apéro.

Ce qui m'a incitée à aller chercher vers la poésie cubaine.

Une poésie "engagée" aujourd'hui!


LE DISCOURS DE LA MÉTHODE

Si une fois terminé le bombardement,

alors que tu marches dans l'herbe qui a autant de chance

de pousser parmi les ruines

que sur la mitre de ton Évêque,

tu es capable d'imaginer que tu ne vois pas

ce qui va immanquablement se dérouler devant tes yeux,

ou que tu n'entends pas

ce que pourtant il te faudra entendre longtemps encore;

ou (ce qui est plus grave)

si tu penses que l'astuce ou le bons sens te suffiront

pour éviter qu'un jour, rentrant chez toi,

tu ne trouves plus qu'un fauteuil brisé parmi un tas de livres déchirés,

je te conseille de courir sans demander ton reste,

d'aller chercher un passeport,

un mot de passe,

ou d'invoquer un fils infirme, n'importe quoi

qui puisse te justifier auprès d'une police pour l'heure malhabile

(car elle est constituée de paysans et de manœuvres)

et de prendre le large à tout jamais.

Fuis par l'escalier du jardin

(surtout sans être vu).

N'emporte rien.

Il ne te servira à rien d'avoir un manteau, des gants, un nom de famille,

ou même un lingot d'or, un vague titre.

Ne perds pas de temps

à sceller tes bijoux dans la cache d'un mur

(ils le découvriront de tout façon).

Ne cherche pas à mettre tes papiers à l'abri dans la cave

(les miliciens sauront plus tard les retrouver).

Méfie-toi de ta domestique la plus dévouée.

Ne remets pas tes clefs à ton chauffeur, ne confie pas

ta chienne au jardinier.

Ne te berce pas d'illusions en écoutant sur ondes courtes

les nouvelles.

Arrête-toi devant la glace la plus haute de ton salon,

tranquillement,

et contemple ta vie,

regarde-toi tel que tu es,

tu n'en auras plus l'occasion.

Déjà ils enlèvent les barricades dans les parcs.

Déjà ceux qui ont pris d'assaut le pouvoir montent à la tribune.

Déjà le chien, le jardinier, le chauffeur et ta bonne

sont là-bas en train d'applaudir.

(Hors-jeu 1968)

Heberto Padilla (poète d'origine cubaine).



Ceci est ma participation aux dimanches poétiques chez Celsmoon.

Tchin tchin!

Bonne soirée!

16 commentaires:

  1. Absolument magnifique et poignant ce texte. Je suis allée déjà 2 fois à Cuba, je n'en suis que plus touchée !

    RépondreSupprimer
  2. Très beau poème ! et la vision de ces mojitos est enchanteresse !

    RépondreSupprimer
  3. Bon, je vais commenter le coté leger de l'article.
    Tu m'as donné envie de mojito ! C'est ma boisson préféré ! Glouglouglou !

    RépondreSupprimer
  4. Ouchh, quel texte fort .... ça prend "aux tripes" ....
    Aurais bien besoin d'un mojito après ça ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, un bon mojito, ça va pas nous faire de mal après ce texte !!!!

    RépondreSupprimer
  6. Trés bon texte,
    justement le mojito est nécessaire pour s'en remettre !

    RépondreSupprimer
  7. j'adore le mojito, j'adore cuba et j'adore la salsa mais je n'y suis jamais allée!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Un mojito... Tu me prends par les sentiments, là... ;-) !!!

    *

    RépondreSupprimer
  9. Rôoooo!
    J'en veux!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  10. Si je te dis que je n' ai jamais bu un mojito tu me crois ? Tu m' invites ?

    RépondreSupprimer
  11. Un bon mojito par cette chaleur... j'en rêve!

    RépondreSupprimer
  12. kikou
    j'ai lu ce super texte, j'ai droit à un mojito ? ah faut pas nous mettre "l'eau" à la bouche hein :=)

    bonne soirée
    bises

    RépondreSupprimer
  13. @ Lautreje: voilà un pays que j'aimerais visiter mais... je me demande toujours la liberté qu'on dispose pour s'y balader... Les circuits sont "guidés" ou bien est-on libre comme l'air?

    @ Océane: d'autant plus qu'ils étaient très bons!!

    @ May: c'est extra quand le temps se met au chaud, ça désaltère et offre une légère griserie...

    @ Béatrice: oui, j'ai beaucoup aimé également!!! Sachons apprécier et sauvegarder la liberté en notre contrée!!!!

    @ Anonyme: Le net est intéressant en cela, on cherche un peu et l'on trouve de beaux textes!!!

    @ Lystig: gracias!

    @ Arwen: non!!! Tu ne retournes plus à Londres et tu t'envoles vers ce pays dont tu rêves!!!!!

    @ AnneLaure: trinquons ensemble!

    @ Val: soirée mojito à prévoir???

    @ Zaza: je n'en bois pas très souvent non plus, chez moi, pour l'apéro c'est invariablement vin rouge... Allez viens ma belle, on va tchiner ensemble!!!

    @ Lalydo: c'est vrai que c'est rafraîchissant!

    @ Phil: justement, on a bien besoin d'un mojito après un texte de cette force!

    RépondreSupprimer
  14. Comme les autres je choisis de commenter les mojitos parce que ton texte me rend trop triste... Je ne connaissais pas du tout, je bois très peu d'alcool (tout simplement parce que je n'aime pas le goût) mais là je viens de chercher la recette et j'adore la menthe, le citron vert, le sucre et le Perrier, je devrais aimer, non ???
    J'essayerais ça et je viendrais te dire ce que j'en ai pensé !!!

    RépondreSupprimer
  15. Je ne connaissais pas ce texte, j'aime beaucoup et le mojito ... n'en parlons pas !!!!!!
    A la tienne Chrys !

    RépondreSupprimer