jeudi 2 septembre 2010

Les déferlantes


Les déferlantes
Claudie GALLAY



Quatrième de couverture:


"La première fois que j'ai vu Lambert, c'était le jour de la grande tempête. Le ciel était noir, très bas, ça cognait déjà fort au large. Il était arrivé un peu après moi et il s'était assis en terrasse, une table en plein vent. Avec le soleil en face, il grimaçait, on aurait dit qu'il pleurait."
C'est à La Hague -un bout du monde à la pointe du Cotentin- que la narratrice est venue se réfugier. Elle arpente les landes, observe les oiseaux migrateurs....et Lambert, homme mystérieux et tourmenté aperçu un jour de tempête, et qui n'a cessé depuis lors d'éveiller sa curiosité.

Ma lecture:

La narratrice est venue là, au bout du monde, pour guérir d'une souffrance, d'un amour mort trop tôt. Une atmosphère pesante parfois, du silence, des taiseux, des éléments naturels (mais pas que) qui se déchaînent et qu'on retient, comme on peut. Des odeurs aussi, de mer, d'algues, de sable mouillé, d'embrun qui fouette les visages, des blessures. Des marches le long des falaises. Des marches qui font que pas après pas, on avance. Nan, Lily, Max, Morgane et son frère Raphaël, Lambert, Théo..., on s'imprègne doucement de chacun. On prend le temps de connaître La Hague et ses habitants au rythme des jours qui se suivent. On comprend petit à petit leur chemin, leur secret, leurs mots (maux???). On aime à les retrouver avançant lentement vers la vérité, vers les secrets qui seront révélés au grand jour. Étrangeté d'une terre au bout de la terre. Ce roman avance doucement comme un deuil qui se fait jour après jour, laborieusement, doucement comme le secret qui s'estompe page après page. Terrible. Ce roman se lit presque comme un polar mais avec la précipitation en moins, la tranquillité en plus et la beauté de l'écriture, de la langue, des mots, des sentiments. Oui, c'est parfois sombre mais terriblement humain. J'ai terriblement aimé!

CITATION:

P20: "Les gens m'appelaient la Griffue, ils m'appelaient aussi la Horsain, l'étrangère, celle qui n'était pas née de là, comme ils avaient appelé tous ceux qui étaient venus vivre ici avant moi. Et ceux qui viendraient après. Il en viendrait. Raphaël m'appelait Princesse. Pour Lili, j'étais Miss. Pour toi, j'étais Ténébreuse. Ce nom dans ta bouche, tu m'appelais comme ça. Tu disais que ça venait de mes yeux et de tout ce qui les hantait.
J'ai chauffé l'intérieur de ma main à la flamme d'une bougie, ma paume contre la plaie. J'ai planté des allumettes dans la cire. Des mois que j'étais sans toi. Le manque absorbait même le temps. Jusqu'à l'image de toi. Je suis restée, les yeux fixés sur le battant rouillé de la fenêtre. J'ai planté d'autres allumettes. La bougie, à la fin, on aurait dit une poupée vaudoue."

Si vous souhaitez participer à la citation du jeudi:



Si vous avez lu ce livre et écrit un billet sur votre blog.
Mettez le lien en commentaire.
Je récapitulerai ici.


BONNE JOURNEE!!!

(Aujourd'hui j'accueille les 26 petits monstres!!!)

26 commentaires:

  1. *** Bonne idée de lecture ! MERCI CHRYS ! :o) Une belle journée ensoleillée s'annonce aujourd'hui, je te souhaite donc un bon jeudi ! GROS BISOUS !!!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ce roman ! C'était le premier livre que je lisais de cette auteur et j'y ai pris beaucoup de plaisir. J'en ai lu d'autres par la suite : c'est de moins en moins convaincant. Mais Les Déferlantes a, avec des mots simples, beaucoup de force et on s'y plonge pour n'en ressortir qu'avec regret.

    RépondreSupprimer
  3. oui je l'ai lu mais me souviens pas si j'en ai parlé en fait... bonne journée !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne l'ai pas lu, mais ton résumé me tente, je vais le noter pour le proposer à la BCD du village,,,,
    ..........
    que la force soit avec toi
    pour tes 26 petits qui déferlent aujourd'hui dans ta classe !!!!

    RépondreSupprimer
  5. et l'année dernière, tu en avais combien????

    J'espère que tout se passera bien mais j'en suis sûre en fait!Trés bonne journée!

    RépondreSupprimer
  6. Hello! Encore une fois, un livre que j'ai lu également, l'hiver dernier en fin de grossesse. J'ai bien aimé, ça coule tout seul.
    Tu me déciderais presque à parler de mes lectures sur mon blog, mais on va me dire que c'est un blog pour mes enfants et que ça n'a rien à faire là! Donc, je vais continuer à lire tes critiques!

    RépondreSupprimer
  7. ecnerolf ,zazou au pays des merveilles2 septembre 2010 à 09:46

    ro dur dur la rentrée, et à nouveau peu de temps pour tout lire chez tout le monde !! bizzzz

    RépondreSupprimer
  8. Bonne rentrée à toi alors... :-)
    Ce doit être sympa de découvrir leurs petites bouilles... et leurs personnalités... ça doit donner une idée de ce qui nous attend dans l'année à venir... :-))

    RépondreSupprimer
  9. Article interessant, merci du partage :)

    RépondreSupprimer
  10. Rien que la couverture me donne envie!

    RépondreSupprimer
  11. J'adore ta nouvelle présentation !!! trooooop beau !!!!
    Sinon, coté lecture, voila un livre qui me tenterai bien si ma bibliotheque n'en été pas déja pleine ...
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  12. Trés bien la photo avec ce merveilleux bouquin
    que j'ai lu avec passion.
    Vraiment exceptionnel de mon point de vue.
    A conseiller sans modération.

    RépondreSupprimer
  13. Je l'ai lu durant mes congés. Bon, bien, à conseiller.
    Belle soirée.

    RépondreSupprimer
  14. Tu sais que j'ai pensé à toi ce matin en déposant mon fils en Grande Section. J'ai espéré qu'il aurait un maitre aussi gentil et impliqué que tu nous le montre ici :)

    Belle rentrée à toi !

    RépondreSupprimer
  15. J'ai hésité à l'acheter. J'attendais justement de voir ce que tu en disais car j'ai lu des avis partagés sur ce livre (mais comme bien souvent tu me diras).
    Je vais donc le laisser dans ma liste de livres à acheter !

    RépondreSupprimer
  16. Voili voila le lien :http://madeinmylittlehome.blogspot.com/2010/02/les-deferlantes-de-claudie-gallay.html

    J'avais bien aimé finalement parce que ça finit bien !

    Dis, tes p'tits monstres, ils ont des piles au moins, histoire de les ôter de temps en temps ?

    RépondreSupprimer
  17. Il faut que je le lise!! ;-). sinon rien à voir avec ton billet du jour mais j'ai bien pensé à toi aujourd'hui. Je te souhaite une belle année scolaire!

    RépondreSupprimer
  18. Il fait partie des livres qui m'attendent patiemment dans ma bibliothèque, ton billet donne envie ! ;-)

    RépondreSupprimer
  19. les petits monstres sont par définition moins dangereux que les grands

    RépondreSupprimer
  20. Pour les amadouer, lis leur tes livres !!!!!!
    Belle rentrée à toi Chrys !

    RépondreSupprimer
  21. *** Ce soir c'est le week-end ! Cool ! :o) GROS BISOUS à toi Chrys et bon vendredi !!!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  22. je l'ai lu et j'ai bien aimé l'histoire mais pas trop le style... j'ai trouvé que le livre aurait pu faire une centaine de pages en moi, trop de redites...

    RépondreSupprimer
  23. Je ne sais pas pourquoi, j'ai du mal à franchir le cap de l'achat de ce livre. Peut être est-ce le décor ? Je n'en sais rien ...

    RépondreSupprimer
  24. Je devais en avoir 26, mais un oubli, ils sont 27 [pas toujours] drôles. En espérant que la fermeture (et mon directeur) ne m'obligeront pas à prendre les 33 !

    Le titre m'a déjà accrochée …

    RépondreSupprimer
  25. J'aime beaucoup ce livre.

    Louise de http://www.mutuelles.org

    RépondreSupprimer

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE COMMENTAIRE!